Tech

ATS : transporter les produits dangereux sous l'œil des satellites

ActualitéClassé sous :technologie , ATS , Allix

En forte augmentation d'année en année, le transport des produits dangereux et des déchets par la route appelle une sécurité renforcée. Un système développé en Italie pourrait y parvenir.

Poids lourds en mouvement localisés au moyen d’ATS. Crédit ATS

Des milliers de camions chargés de déchets divers sillonnent aujourd'hui tous les grands axes européens depuis les sites de production jusqu'aux endroits où ils sont traités, ce qui implique souvent des trajets de plusieurs jours à travers plusieurs pays. Un contrôle à ce niveau est quasi impossible par des moyens traditionnels, et ce qui est considéré comme déchet par certains ne l'est pas nécessairement par d'autres...

La région italienne de Lombardie a souhaité mettre en place un tel contrôle et la société Allix a mis au point un dispositif se basant sur les données géographiques du GNSS (Global Navigation Satellite System, système global de navigation par satellite). Il permet de suivre en temps réel et avec une grande précision les mouvements des déchets industriels entre prise en charge et destinataire.

« Notre ATS (Advanced Tracking System, système de suivi avancéest une plate-forme complète qui intègre différentes technologies et constitue une solution efficace pour le suivi du transport de déchets. Ce système est en mesure de détecter immédiatement tout camion sortant de l'itinéraire planifié ou déchargeant illégalement une partie des déchets en chemin », explique le chef de projet Ivan Allevi.

Le dispositif actuel est peu coûteux puisqu'il met en œuvre des récepteurs GPS traditionnels du commerce. Une précision de l'ordre de quelques mètres est assurée par l'intégration des corrections fournies par les stations GPS au sol locales, ainsi que par le système EGNOS (Geostationary Navigation Overlay Service, Système Européen de Navigation par Recouvrement Géostationnaire). Il est aussi prévu pour pouvoir fonctionner sur le réseau Galileo lorsque celui-ci sera fonctionnel.

Actuellement en première phase opérationnelle, le système a été installé sur 200 conteneurs circulant à bord de 100 camions dont une bonne partie font la liaison Italie - Autriche, ou gagnent l'Allemagne, la République tchèque ou les Pays-Bas au départ de la Suisse. Il se compose d'une unité centrale installée sur le véhicule principal, comprenant le récepteur GPS, tandis que des unités complémentaires sont installées sur chaque conteneur dont elles contrôlent aussi divers paramètres tels leur état, leur température entre autres.

Lorsqu'une remorque ou un conteneur est séparé du camion, l'information en est immédiatement transmise à un centre de contrôle de sorte que le trajet effectué peut être comparé à l'itinéraire planifié.

La prochaine étape consistera à équiper de la sorte l'ensemble des camions utilisés pour le transport des déchets en Lombardie. Le système fera peut-être des émules dans le reste de l'Europe.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi