Tech

Scio, le spectromètre de poche révolutionnaire ?

ActualitéClassé sous :techno , spectromètre , Scio

Développé par la start-up israélienne Consumer Physics, Scio est un spectromètre de poche qui permet de scanner des matériaux ou des objets physiques pour en connaître la composition moléculaire. Dans un premier temps, il servira à analyser des plantes, de la nourriture ou des médicaments. Mais ses futures applications pourraient être beaucoup plus vastes...

Scio est un spectromètre miniature qui permet de connaître la composition moléculaire d’une matière ou d’un objet, qu’il soit liquide ou solide. La start-up israélienne Consumer Physics à l’origine de cette innovation envisage un vaste éventail d’applications grand public et professionnelles. © Consumer Physics

Connaître la valeur nutritionnelle d'un aliment, la maturité d'un fruit, le taux d'alcool ou de sucre d'une boisson, la composition d'un médicament, etc., tout cela en les scannant à l'aide d'un appareil à peine plus gros qu'une clé USB. Voici ce que propose la jeune pousse israélienne Consumer Physics grâce au spectromètre miniature qu'elle s'apprête à commercialiser. Scio, tel est son nom, repose sur la technologie de spectroscopie proche infrarouge, largement employée dans la recherche scientifique. Consumer Physics est parvenue à miniaturiser la configuration et à réduire considérablement son coût de production pour en faire un produit grand public simple d'usage et abordable.

L'une des clés de cette miniaturisation réside dans les algorithmes de traitement des informations qui sont exécutés depuis une plateforme de cloud computing. Sur son smartphone, l'utilisateur commence par sélectionner l'application mobile correspondant au type d'analyse qu'il souhaite effectuer, puis il scanne l'objet de son choix avec Scio. L'appareil émet une lumière infrarouge à une longueur d'onde spécifique qui va refléter la signature moléculaire.

Scio transmet alors l'information par liaison Bluetooth à l'application mobile. Celle-ci va ensuite relayer les données à un serveur distant où les algorithmes vont comparer la signature moléculaire à une base de données puis renvoyer l'information. Le processus ne prend que quelques secondes entre la numérisation et la réponse. Scio est compatible Android et iOS et il peut analyser des matières solides, liquides ainsi que des poudres.

Muni du Scio, un consommateur pourra analyser des aliments, des médicaments ou des plantes. Il pourra par exemple connaître la maturité d’un fruit avant de l’acheter. À terme, cette technologie pourrait être intégrée dans divers appareils électroniques et susciter de nombreuses applications. © Consumer Physics

Scio, un potentiel énorme

Dans un premier temps, les utilisateurs pourront analyser des plantes, de la nourriture ou des médicaments. Mais Consumer Physics compte faire de sa base de données (alimentée par les scans des utilisateurs) une plateforme pour créer toutes sortes d'applications en mettant à disposition un kit de développement. Des fabricants ou des développeurs pourront non seulement imaginer de nouveaux usages mais également adapter la technologie Scio à leur propre design pour l'intégrer à des terminaux mobiles (smartphones, tablettes...), des objets connectés ou des vêtements intelligents.

Les créateurs de Scio voient des nombreux débouchés notamment dans l'agriculture, la pétrochimie ou les cosmétiques. Le projet qui fait l'objet d'une levée de fonds sur la plateforme KickStarter a déjà récolté plus de 1,7 million de dollars (1,25 million d'euros) sur un objectif initial de 200.000 dollars. Le prix public du Scio est fixé à 299 dollars (218 euros) et les premiers exemplaires commenceront à être livrés en décembre prochain.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi