Tech

RedTacton : quand le corps humain se transforme en réseau informatique

ActualitéClassé sous :Tech , réseau , Corps humain

-

Le département R&D du premier opérateur télécoms japonais, NTT, travaille à l'élaboration d'une technologie qui permette aux terminaux de communiquer en utilisant la production électrique dégagée par la peau humaine. NTT labs a démarré ses expérimentations en ce mois d'avril 2005 de son RedTacton (www.redtacton.com).

Le projet RedTacton

L'idée n'est pas nouvelle... L'éditeur américain Microsoft a déposé en juin 2004 un brevet concernant l'alimentation en électricité de terminaux mobiles personnels par le biais du corps humain. Par ailleurs, la société allemande Ident Technology a mis au point la solution Skinplex comme alternative à d'autres technologies de transmission sur courtes distances (Bluetooth, RFID).

La solution testée par NTT Labs est basée sur une carte pour dispositifs portables PCMCIA. RedTacton combine un circuit optique équipé d'un récepteur hyper sensible aux champs électriques, pour faire du corps humain un espace de transmission de données entre deux dispositif au contact de la peau, à des débits pouvant atteindre 10 Mb/s.

L'idée est, par exemple, de transmettre d'un téléphone mobile à un PC portable un carnet d'adresse, comme on peut le faire avec bluetooth. Au-delà, précise Hideki SAKAMOTO, Directeur du département R&D de NTT, "l'individu n'aura plus à montrer sa carte d'identité pour s'identifier, mais simplement à toucher son assistant numérique personnel ou à marcher avec le PDA sur lui pour être authentifié".

Cela vous intéressera aussi