Un nouveau brevet publié en Chine laisse supposer que le constructeur de smartphones Xiaomi planche actuellement sur le développement d’une carte SIM hybride. Cette technologie permettrait de combiner les avantages d’une carte SIM avec ceux d’une carte mémoire.

Cela vous intéressera aussi

Hormis pour les mobiles d'Apple et certains modèles premium comme le PixelPixel de GoogleGoogle, pour augmenter la capacité de stockage des smartphones de nombreux constructeurs incluent un emplacement pour une carte mémoire microSD. Parfois il s'agit d'un lecteur dédié, mais le plus souvent ce logement peut aussi bien accueillir une seconde carte SIMcarte SIM qu'une carte mémoirecarte mémoire. Il faut alors faire un choix, car l'utilisation de l'une se fait au détriment de l'autre. Dans l'avenir, une nouvelle technologie développée par Xiaomi pourrait bien résoudre ce problème en combinant tout simplement les deux.

Un brevet repéré par le site chinois IT Home, et relayé par Gizmo China, décrit les avancées de Xiaomi sur le développement d'une nouvelle carte SIM qui intègre son propre espace de stockage. Sur une face, on trouve la carte SIM, et la mémoire sur l'autre. L'utilisation de cette carte hybridehybride nécessite, de fait, l'ajout par les constructeurs d'un lecteur spécialement adapté pour pouvoir exploiter les deux côtés de la carte.

Une carte hybride au format propriétaire

Une telle carte SIM augmenterait non seulement la capacité de stockage des smartphonessmartphones, mais faciliterait la migration des données vers un autre appareil. Néanmoins, les images du brevet laissent supposer que la face dédiée à la carte mémoire s'appuie sur un format propriétaire, et risque donc d'être réservée exclusivement aux appareils conçus par Xiaomi. Si tel est le cas, l'intérêt de cette nouvelle carte hybride sera très limité.

Si l'idée est pertinente, il faut retenir que les constructeurs lancent de nombreuses recherches qui ne voient jamais le jour. Sans communication officielle de la part de Xiaomi, ce brevet pourrait bien rester à l'état de concept sans jamais entrer en phase de production. L'autre frein à son développement repose sur l'arrivée progressive des cartes eSIMeSIM sur les mobiles, autrement dit les cartes SIM virtuelles.