Tech

Avec SideSwipe, un smartphone peut être contrôlé... de loin

ActualitéClassé sous :smartphone , SideSwipe , reconnaissance des gestes

Une équipe de chercheurs de l'université de Washington a présenté un prototype de système de reconnaissance des gestes pour smartphone qui permet d'interagir avec l'appareil sans l'avoir en main. Baptisé SideSwipe, il repose sur la détection des ondes émises par la connexion cellulaire. Simple dans sa conception et économe en énergie, ce système serait, selon ses concepteurs, facilement intégrable dans les terminaux.

Avec SideSwipe, les chercheurs de l’université de Washington ont mis au point un système de reconnaissance des gestes qui peut fonctionner en gardant le smartphone au fond d’une poche ou d’un sac. Il repose sur des antennes qui captent le signal GSM émis par le combiné et les variations que provoque la main de l’utilisateur lorsqu’elle s’en approche. © Université de Washington

Faire taire son téléphone qui se trouve dans une poche ou un sac d'un simple geste de la main, sans le toucher. Voilà une option bien pratique que les constructeurs ne proposent pas encore. C'est pourtant techniquement faisable, comme le prouve une équipe de l'université de Washington avec sa technologie baptisée SideSwipe.

Il s'agit d'une configuration assez simple basée sur des antennes qui détectent les fluctuations du signal GSM émis par le smartphone lorsqu'une main s'en approche. Un algorithme traite ces informations afin de reconnaître des gestes auxquels sont associées des commandes. SideSwipe peut ainsi servir à gérer les appels entrants ou contrôler certaines fonctions sans avoir à prendre le mobile en main. « Nous n'utilisons pas de transmetteur spécial ni de source externe. Notre approche nécessite des modifications minimes au niveau du terminal mobile et pourrait être facilement adoptée par les constructeurs », écrivent ses concepteurs dans leur article scientifique.

La partie matérielle consiste en quatre antennes qui captent les fluctuations du signal GSM dans toutes les directions autour du smartphone. Quand l'utilisateur approche sa main du téléphone, le signal reçu est atténué. Cette fluctuation est détectée par les antennes tandis qu'un algorithme convertit le signal GSM en une onde continue qui sert de base à la reconnaissance gestuelle.

Pour capter le signal GSM émis par le smartphone, SideSwipe utilise quatre antennes. Un algorithme se charge de convertir le signal en une onde continue qui sert de base au système de détection des gestes. © Université de Washington

SideSwipe reconnaît déjà 14 gestes

La configuration de SideSwipe débute par une phase d'apprentissage durant laquelle le système enregistre la gestuelle de la personne. Actuellement, l'application peut reconnaître 14 gestes avec un taux de réussite de 87 %. Ils incluent notamment le balayage latéral droite-gauche et haut-bas, le fait de tapoter le terminal ou d'approcher et de reculer la main.

Dans leur article, les chercheurs de l'université de Washington évoquent plusieurs scénarios d'utilisation. Pour la gestion des appels entrant avec trois possibilités : passer en mode silencieux en approchant la main de l'appareil, envoyer une réponse prédéfinie par SMS en balayant vers la droite ou rejeter un appel en tapotant le terminal. SideSwipe peut aussi servir à naviguer dans l'interface du téléphone pour faire défiler une page, passer d'une application à l'autre ou contrôler le lecteur de musique sans qu'il soit nécessaire d'avoir le téléphone en main et sous les yeux.

Cette technologie n'est pas sans rappeler une autre initiative baptisée AllSee, également mise au point par l'université de Washington. Ce système utilise un récepteur à très faible puissance alimenté par les ondes électromagnétiques ambiantes propagées par les transmissions des signaux TV ou RFID. Comparée à cette dernière, la technologie SideSwipe est complètement autonome et ne repose que sur les propres ondes émises par le smartphone. Cela assure un fonctionnement peu gourmand en énergie car l'acquisition et le traitement du signal cellulaire sont beaucoup plus simples dans leur fonctionnement. SideSwipe fait l'objet d'un dépôt de brevets. Ses concepteurs vont désormais travailler à son intégration matérielle afin qu'il puisse un jour être facilement adopté par les fabricants de smartphones.

Cela vous intéressera aussi