Le transfert de photos d'un iPhone ou d'un iPad vers un Mac génère la perte d'énormément d'espace sur le disque dur. Et c'est un bug.

Cela vous intéressera aussi

Pour ses mobiles ou des ordinateursordinateurs, Apple n'est pas spécialement généreux en ce qui concerne la capacité de stockage. Pour les Mac, le ticket d'entrée est parfois limité à un SSD de 256, voire de 128 Go. Avec des disques durs souvent soudés à la carte mère, donc impossible à remplacer, la marque compte sans doute inciter l'utilisateur à opter pour un abonnement payant à son service de stockage iCloud afin d'étendre la capacité. Le soucisouci, c'est qu'en plus d'être avare en surface de stockage, il apparaît que l'écosystèmeécosystème Apple est également inutilement gourmand. Les développeurs du gestionnaire de fichiers pour Mac, NeoFinder se sont rendus compte que lorsqu'il rapatrie les clichés d'un iPhoneiPhone ou d'un iPadiPad vers le Mac, l'outil de transfert d'images de l'ordinateur fait prendre de l'embonpoint aux données. Pour une raison indéterminée, chaque fichier transféré génère en plus de son poids, 1,5 Mo de données inutiles.

1,5 Go de perdus pour 1000 clichés

Les développeurs ont constaté que le souci intervient à partir du moment où l'option Conserver l'original est désactivée sur l'outil de transfert. Dans ce cas, les fichiers HEIC, sont convertis en JPGJPG et c'est au moment de leur copie qu'ils produisent les 1,5 Mo inutiles. Au final, pour 1000 clichés rapatriés, 1,5 Go de données vides sont ainsi créées.

Selon NeoFinder, qui a découvert le problème par hasard, il s'agirait d'un bug. Et celui-ci ne date pas d'hier, puisque les développeurs ont constaté le même phénomène avec des versions antérieures de macOS. Le bugbug ne se produit qu'avec les appareils Apple (iPhone, iPad) et non pas un appareil photo numériquenumérique, par exemple. NeoFinder a informé Apple du problème. Reste à patienter pour que ce bug soit corrigé.