Un bot tweete les décollages et atterrissages de l’avion d’Elon Musk, ce qui n’est pas du goût du milliardaire. © Brendan Smialowski, AFP
Tech

Elon Musk offre 5.000 dollars à l’internaute qui suit en temps réel ses déplacements

ActualitéClassé sous :Internet , Elon Musk , avion

Un étudiant de 19 ans a créé un compte Twitter qui publie automatiquement les décollages et atterrissages de l'avion d'Elon Musk. Le milliardaire serait en négociation avec le propriétaire du bot pour le faire supprimer...

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Elon Musk, un esprit no limit  En vendant PayPal à eBay, Elon Musk est devenu riche. Mais il n'est pas pour autant parti se reposer. Cet entrepreneur imaginatif qui n'a pas peur des défis entend amener des astronautes dans l'espace, nous faire rouler en voitures électriques, installer des batteries géantes dans les maisons et relier nos cerveaux à des ordinateurs. On pourrait le croire fou, mais les fusées de SpaceX décollent et, même, atterrissent... 

Pas besoin de glisser un AirTag dans la poche d'Elon Musk pour pouvoir suivre ses déplacements. Un bot sur Twitter publie chaque décollage ou atterrissage de l'avion du P.-D.G. de Tesla, avec le nom de l'aéroport en question et de nombreuses autres informations.

Ce n'est pas du goût du milliardaire, qui, selon le site Protocol, a d'abord demandé il y a quelques mois au propriétaire du compte @ElonJet de le supprimer pour des raisons de sécurité. « Je n'aime pas l'idée de me faire tirer dessus par un dingue », a-t-il indiqué dans leur échange. En réponse celui-ci a demandé une Tesla Model 3 « pour rire, à moins que ? ».

Des informations librement accessibles sur le Web

Le propriétaire du bot, qui est désormais suivi par plus de 87.000 personnes, s'appelle Jack Sweeney, un étudiant de 19 ans. Il a créé 15 comptes différents pour suivre les avions de différentes célébrités, dont Bill Gates et Jeff Bezos. En tout, ce projet ne lui rapporte que 20 dollars par mois, mais Elon Musk lui a proposé 5.000 dollars pour supprimer ce compte. En retour, Jack Sweeney a tenté sa chance en demandant 50.000 dollars, et le milliardaire a indiqué qu'il y réfléchirait.

L'avion d'Elon Musk est pourtant sur la liste LADD de la Federal Aviation Administration (FAA), qui limite la diffusion des informations sur le Web. Toutefois, les appareils peuvent également être suivis en temps réel grâce au système ADS-B sur des sites comme ADS-B Exchange. Le bot peut ensuite corréler cette information avec les plans de vol anonymes partagés par la FAA pour identifier celui qui correspond à l'avion recherché. Aux dernières nouvelles, Jack Sweeney a demandé une place de stagiaire chez Tesla, et attend la réponse d'Elon Musk...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !