Tech

Gimp : les futures nouveautés du logiciel libre de traitement d'images

ActualitéClassé sous :informatique , GIMP , programme graphique

Gimp (GNU Image Manipulation Program) est le programme graphique multi-plateforme présenté parfois comme le rival libre et gratuit du coûteux Photoshop. Il a toutefois quelques limites dont certaines vont être franchies dans les prochaines versions.

Le "splash-screen" de Gimp 2.5. © : Jimmac

Les sources de Gimp 2.5 sont maintenant disponibles et permettent de se faire une idée de l'évolution du programme. Toutefois, ne vous précipitez pas sur cette version. Non seulement il s'agit d'une première mouture, présentée comme instable, mais en outre aucune des versions 2.5 qui se succéderont n'ont vocation à être utilisées dans des conditions de production. En effet elles sont uniquement destinées à donner une idée de l'état d'avancement des travaux vers la prochaine version stable, qui sera la 2.6.

Bien entendu, l'équipe qui développe Gimp espère recueillir les observations des courageux qui tenteront d'expérimenter cette version provisoire et les suivantes après avoir pris connaissance de l'avertissement très clair : "A lot of new features are incomplete and some things may even be completely broken [de nombreuses caractéristiques nouvelles sont dans un état incomplet, et diverses choses peuvent même être complètement cassées]".

Ce qui frappera sans doute les prochains utilisateurs sera l'intégration de la Boîte à outils dans la fenêtre d'image. Toutefois l'explication donnée n'est pas très claire (un autre document dit : dans le menu Image) et la copie d'écran ne montre guère de différence frappante pour le moment. En effet la modification actuelle semble se borner à ouvrir une fenêtre d'image vide dès le démarrage.

Écran de démarrage de Gimp 2.5 sous Linux/Gnome

Enfin les couleurs en 16 bits

Mais les changements les plus importants, nous dit-on, sont sous le capot. En particulier l'utilisation de la librairie GEGL (Generic Graphics Library) est la plus grande nouveauté. Elle permettra enfin de franchir une limitation gênante des versions précédentes, un progrès qui sera apprécié en particulier par ceux qui utilisent Gimp pour traiter les photographies numériques et par les graphistes professionnels. En effet les reflex numériques enregistrent les images, si on utilise le format Raw, avec une profondeur de couleur de 12 ou 14 bits par canal alors qu'actuellement Gimp ne sait manipuler les couleurs que sur 8 bits. Gimp pourra désormais utiliser, comme Photoshop, une profondeur de 16 bits et même, si toutes les possibilités de GEGL sont exploitées, de 32 bits.

Mais quel est l'intérêt de cette amélioration puisque les écrans (de même que le populaire format JPG) n'affichent les couleurs que sur 8 bits ? Elle conserve le maximum d'informations lors des manipulations de l'image, jusqu'à l'enregistrement final. Le bibliothèque GEGL permet même de faire de l'édition non destructive des images, ce qui laisse espérer la possibilité de revenir sur n'importe quelle modification subie par l'image initiale... à condition de l'avoir enregistrée dans un format compatible avec cette caractéristique.

Les autres modifications consistent essentiellement en l'amélioration parfois sensible des outils existants, l'apparition d'un nouvel outil de sélection polygonale et l'intégration progressive de Cairo (une bibliothèque de rendu vectoriel).

Mais ne soyons pas trop impatients : il ne faudra pas être surpris si la version 2.6 ne voit pas le jour avant longtemps car l'évolution touche au coeur même de la gestion des couleurs par le programme puisqu'elle utilise une nouvelle bibliothèque. Elle nécessite donc certainement de réécrire de larges pans du moteur graphique.

Quand on voit le retard de nombreux projets développés par de gigantesques équipes professionnelles alors que Gimp est développé par une équipe de bénévoles, un délai de deux ans peut-il être considéré comme une hypothèse réaliste... ou une hypothèse très optimiste ? En tout cas les choses évoluent plus vite que prévu puisqu'il y a quelques mois on parlait des couleurs sur 16 bits pour la version 3 uniquement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi