La Darpa, l'agence de recherche et développement du département américain de la Défense, annonce le lancement du concours Cyber Grand Challenge. Les participants devront présenter des réseaux d’ordinateurs capables de trouver automatiquement des parades aux cyberattaques et même de les anticiper. Le vainqueur de ce challenge empochera deux millions de dollars.
Cela vous intéressera aussi

Après les voituresvoitures sans pilote dans le désert (2004 et 2005), puis sur le bitume en zone urbaine (2007) et enfin les robots humanoïdes autonomes dont la finale est programmée pour 2014, la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency) lance un nouveau défi technologique. Baptisé pour cette édition Cyber Grand Challenge (CGC), il consistera à la mise en concurrence de réseaux informatiques pouvant détecter des menaces, les analyser et autocorriger d'éventuelles faillesfailles pour répondre efficacement aux cyberattaques.

Mieux encore, l'ambition de l'agence est de pousser les concurrents à aller plus loin en faisant en sorte que leurs systèmes puissent anticiper les problèmes de sécurité. Michael Walker, le directeur des programmes de la Darpa, est parti du constat que la réponse humaine à une attaque ou une faille dans un réseau se compte en heures, voire en jours. Avec un système totalement automatisé, l'idée est d'atteindre une réponse instantanée.

Deux millions de dollars pour le vainqueur

La récompense attribuée par l'agence américaine est séduisante. Le vainqueur remportera la modique somme de deux millions de dollars (soit près de 1,5 million d'euros). Le second au classement repartira avec un million et le troisième avec 750.000 dollars. Pour la Darpa, l'objectif de ce type de défi est de faire émerger une applicationapplication utile au domaine militaire. Toutefois, dans son histoire, l'agence a également permis de mettre au point des inventions majeures, dont tout le monde peut bénéficier au quotidien. C'est d'ailleurs cet organisme qui avait élaboré le réseau Arpanet, l'ancêtre d'Internet. Le but était alors d'assurer la bonne transmission de données militaires par « reroutage dynamique » en cas de destruction de certaines liaisons téléphoniques.

De même, c'est l'équipe qui a remporté l'Urban Challenge, mettant en compétition des véhicules sans conducteur dans de véritables conditions de circulation, qui a été embauchée par GoogleGoogle pour mettre au point la Google Car sans pilote. Pour cette guerre des réseaux, la date de clôture des candidatures est fixée au 14 janvier prochain et les projets seront présentés durant le premier semestre de l'année 2016.