Aux États-Unis, la société Throwflame commercialise un véritable lance-flamme qui s’adapte aux drones de type industriel.

Cela vous intéressera aussi

La vidéo virale d'un drone tirant des fusées pour disperser des voisins qui faisaient trop de bruit devant chez lui, circule sur les réseaux sociauxréseaux sociaux. Le résultat est efficace, mais il pourrait être encore plus radical avec le TF-19 WASP. Il s'agit d'un véritable lance-flamme conçu pour équiper un drone. Vendu 1.499 dollars, l'accessoire constitué de fibre de carbonefibre de carbone pèse 1,8 KgKg ; il est compatible avec la plupart des dronesdrones professionnels dotés d'une capacité de charge d'au moins 2,260 kg. Situé à Cleveland, en Ohio (États-Unis), son créateur Throwflame préconise d'exploiter le drone DJI S1000, doté de huit rotors et capable de transporter une charge de 4 Kg et coûtant aux alentours de 8.000 euros.

Ceci n’est pas une arme

La firme prétend que l'engin peut cracher le feufeu jusqu'à sept mètres et qu'en embarquant 4 litres de liquideliquide inflammable, le jet peut durer jusqu'à 100 secondes. Le réservoir de carburant est placé sur un astucieux système de coulisse qui facilite non seulement le ravitaillement en carburant, mais également de régler le centre de gravitégravité du drone afin d'optimiser le vol.

Alors évidemment, la société ne présente pas son TF-19 WASP comme une arme destructrice, mais plutôt comme un accessoire utile pour nettoyer des infrastructures critiques, détruire des nids de frelonsfrelons, ou déclencher des contre-feux en cas d’incendies massifs.

Ce n'est pas la première fois qu'un drone peut être équipé d'un tel accessoire. Ainsi, il y a quelques années, un amateur avec équipé son appareil d'un système lance-flamme et avait eu l'étrange idée de l'utiliser pour griller sa dinde de Noël.