L’exosquelette FlyJacket de l’EPFL serait aussi efficace qu’une télécommande. © Thongsuk, Fotolia

Tech

Exosquelette : piloter un drone avec son corps, c'est possible

ActualitéClassé sous :drone , Exosquelette , piloter drone

Une équipe de l'EPFL a conçu un exosquelette souple relié aux bras et au buste qui permet de contrôler un drone avec les mouvements du corps pour un pilotage intuitif et immersif.

À l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), des chercheurs ont mis au point un exosquelette pour manœuvrer un drone nommé FlyJacket. L'équipement est pensé pour aider les pilotes débutants à contrôler leur appareil par des mouvements du corps. Comme des enfants qui joueraient à l'avion, il faut notamment étendre les bras perpendiculaires au buste, comme des ailes.

Muni d'un casque à vision immersive (FPV) relié à la caméra vidéo du drone, le pilote jouit d'une sensation de vol qui est encore amplifiée par les mouvements intuitifs que permet l'exosquelette. Ce dernier est muni de capteurs et de supports pour les bras afin d'éviter la fatigue. 

Une démonstration simulée puis en conditions réelles du pilotage de drone avec l’exosquelette FlyJacket. © EPFLLIS

Aussi efficace qu’une télécommande

La seule condition requise pour que le système puisse fonctionner correctement est que le drone vole à vitesse constante. Selon l'équipe de l'EPFL, le FlyJacket offrirait la même finesse de contrôle qu'une télécommande.

L'exosquelette tient dans un sac à dos et ses concepteurs imaginent qu'il pourrait servir pour des missions de sauvetage ou d'inspection. Reste un détail tout de même qui est l'air assez ridicule que donne cet accoutrement...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi