Les festivals de film de drones existent dans de nombreux pays. © Jacob Lund, Fotolia

Tech

Les drones font leur cinéma au festival de Los Angeles

ActualitéClassé sous :drone , dronie , film drone

Au festival du film de drone de Los Angeles, les artistes sont aussi des pilotes. Voici une sélection des courts-métrages les plus spectaculaires qui viennent d'être récompensés.

Le recours aux drones pour le tournage de films de cinéma et de documentaires est de plus en plus fréquent. Cependant, les images ainsi saisies depuis le ciel s'insèrent en général dans une narration faisant appel à des techniques plus conventionnelles. Or, les possibilités créatives qu'offrent les drones commencent à peine à être explorées.

Un peu partout dans le monde se sont créés des festivals de films réalisés uniquement à l'aide de ces engins volants pour donner à voir un fantastique aperçu des talents artistiques des auteurs, qui sont aussi de sacrés pilotes. En voici l'illustration avec quelques-uns des courts-métrages qui viennent d'être récompensés au Los Angeles Drone Film Festival. Décollage !

Ode au sport et à la célèbre Venice Beach

Dans Muscle Up, Robert McIntosh promène son drone au-dessus des installations sportives de plein air qui bordent la fameuse plage de Venice Beach en Californie (États-Unis). Jusqu'ici rien d'extraordinaire. Sauf que le drone a filmé vers l'arrière, accentuant l'effet de surprise à chaque passage d'obstacle. Et il y en a beaucoup. L'appareil frôle et se faufile avec aisance parmi les bâtiments, les arbres ou les équipements sportifs, une balade accompagnée d'effets sonores contextualisés.

Muscle Up. © Robert McIntosh, Vimeo

L’attaque du train

Attention, cette vidéo va vous mettre sens dessus dessous ! Dans ce clip Flight of the year, Paul Nurkkula nous montre de quoi est capable un pilote de drone vraiment talentueux. Il s'est amusé à suivre un train de marchandises en le filmant sous tous les angles possibles. On le voit aller taquiner le conducteur, filer à toute allure au ras des toits des wagons, se faufiler entre eux et même entrer dans un conteneur et ce alors que le train file à bonne allure. Et pour ne rien gâcher, l'auteur a eu le bon goût de choisir l'excellent titre The Train from Washington, de Gil Scott-Heron. On en redemande.

Flight of the year. © NURK FPV, YouTube

Un sublime jeu d’ombres et de lumières

Voici une très belle idée artistique bien servie par la technique du drone. Daniel Riley a créé un magnifique jeu d'ombres et de lumières en noir et blanc sur des paysages enneigés. Pour cela, il a d'abord placé de puissants projecteurs sur son drone et filmé au niveau du sol. Il a ensuite fait de même mais dans les airs. Une idée astucieuse pour un résultat des plus poétiques.

Winter Wonderland. © Daniel Riley, YouTube

Le Noël des drones

Cette vidéo est une publicité réalisée pour le compte de l'opérateur norvégien Telia. Les pilotes nous montrent toute leur maîtrise pour décorer un sapin, disposer les cadeaux puis les ouvrir. Mais la séquence d'ouverture qui fait office de bêtisier est assurément la plus amusante.

Merry Crashmas. © This is Tilt & Animasjonsdepartementet, Vimeo

Un dronie qui va très loin

Les autoportraits, ou selfies pour les plus branchés, c'est déjà de l'histoire ancienne. Désormais, le dernier must en matière d'autocélébration est le dronie ou autoportrait réalisé avec un drone. Cela consiste à commencer à se filmer en gros plan puis à faire voler le drone en arrière et le plus loin possible pour élargir le champ. Beaucoup de dronies sont conçus pour montrer sa présence dans un lieu extraordinaire ou inattendu. Saurez-vous deviner où ce dronie a été tourné ?

There's No One Else. © Wellington Rodrigues, Wellington Visuals, Vimeo