Sciences

Ariane 6 : son assemblage résumé en trois minutes

VidéoClassé sous :Ariane 6 , esa , ArianeGroup

De son arrivée en différents éléments, jusqu'à son décollage depuis le pas de tir ELA-4, découvrez en vidéo les différentes étapes de l'assemblage d'Ariane 6, en position horizontale jusqu'à son pas de tir d'où les opérations restantes se feront en position verticale.

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

En juillet 2020, Ariane 6 décollera pour un vol inaugural. Ce lanceur, réalisé par ArianeGroup, s'inscrit dans la continuité d'Ariane 5. Il est développé dans un contexte de concurrence accrue sur des marchés de lancement de satellites particulièrement encombrés avec plusieurs nouveaux lanceurs. Pour son premier vol, Ariane 6 emportera 30 satellites.

Il décollera d'ELA-4, un tout nouveau pas de tir, spécifiquement construit pour les lanceurs de la famille Ariane 6. Il faut savoir qu'Ariane 6 sera un lanceur polyvalent et disponible en deux versions pour remplir des profils de mission variés. Une version dite « 62 » avec deux propulseurs d'appoint à poudre, destinée essentiellement aux lancements institutionnels et une version « 64 » avec quatre propulseurs d'appoint, destinée plutôt au marché commercial et capable de lancer deux satellites en orbite géostationnaire.

ELA-4 (Ensemble de lancement Ariane) est le neuvième construit au Centre spatial guyanais (CSG) et le quatrième pour Ariane. Il se situe à 3,5 kilomètres de l'actuel ELA‑3 d’Ariane 5, le long de la « Route de l'espace » qui mène à l'Ensemble de lancement Soyouz, 6,5 kilomètres plus loin. Ses principales structures sont le massif de lancement, le portique mobile et le bâtiment d'assemblage du lanceur. Il comptera également un château d'eau, des zones de stockage d'oxygène et d'hydrogène liquides par exemple.

État d'avancement de la construction du pas de tir ELA-4 d'Ariane 6 (juin 2019). © ESA, S. Corvaja

La stratégie de l’horizontale : une petite révolution

À la différence d'Ariane 5, édifiée en position verticale, Ariane 6 sera construite et assemblée en position horizontale, jusqu'à son pas de tir, comme d'ailleurs les lanceurs russes Soyouz lancés depuis le Centre spatial guyanais. Ce passage d'une intégration verticale à une intégration horizontale doit générer une réduction des coûts qui passe par la mise en place d'une nouvelle chaîne de production en série et cadencée.

Concrètement, à l'intérieur du bâtiment d'assemblage, les étages supérieurs et principaux d'Ariane 6 sont intégrés horizontalement, ce qui permet un processus d'assemblage plus rapide et plus simple. Ariane 6 est ensuite érigée en position verticale sur son pas de tir, à l'intérieur du portique mobile d'où seront ajoutés les boosters latéraux. Deux pour la version « 62 » et quatre pour la version « 64 ». Ensuite, le ou les satellites, déjà dans la coiffe, seront installés sur le lanceur.

Quelques heures avant le décollage d'Ariane 6, le portique mobile se retirera du pas de tir.