Demander une augmentation de salaire peut être source de stress. Préparez bien votre entretien et soyez ouvert à toute contre-proposition de la part de votre employeur. © ratana_k, Adobe Stock
Sciences

Comment bien négocier son augmentation de salaire ?

Question/RéponseClassé sous :Skillz , augmentation de salaire , entretien annuel

Vous vous dites qui ne tente rien n'a rien ? Certes, mais demander une augmentation de salaire ne se fait pas comme demander l'heure à un passant. Tout cela demande un minimum de préparation, une argumentation solide et doit se faire au bon moment. Découvrez nos conseils pour réussir votre demande d'augmentation.
 

Cela vous intéressera aussi

Comme beaucoup de salariés, vous estimez que vous n'êtes pas rémunéré à votre juste valeur. C'est donc décidé, cette année vous prenez votre courage à deux mains et vous allez demander une augmentation. Mais pour mettre toutes les chances de réussite de votre côté, vous devez d'abord préparer votre entretien et vous poser les bonnes questions.

Augmentation de salaire : choisir le bon moment

Pour espérer voir sa demande d'augmentation se concrétiser, il est nécessaire d'attendre le bon moment afin d'être sûr que votre requête soit au moins étudiée.

  • On vous propose un changement de poste, une nouvelle qualification, une mutation ? Voilà une bonne occasion de demander une augmentation de salaire justifiant vos nouvelles responsabilités au sein de l'entreprise.     
  • Autre possibilité, à la suite d'une formation professionnelle qualifiante, vous permettant de développer de nouvelles compétences.     
  • Lors de votre entretien annuel : l'entretien annuel est évidemment un bon moment pour faire une demande de revalorisation de salaire. Vous faites le point sur le travail de l'année, fixez vos prochains objectifs... Néanmoins, vous ne serez pas seul à faire la même demande au même moment. Il est donc préférable d'aborder ce point précis quelques mois auparavant avec votre manager pour ne pas se focaliser sur cet aspect durant ce moment important de l'année.     
  • Faites votre demande dans un contexte favorable : en effet, il est plus judicieux de faire votre demande d'augmentation de salaire lorsque votre entreprise est en pleine croissance ou lorsque vous avez atteint ou dépassé vos objectifs. Évitez en revanche de faire votre demande si votre entreprise est en difficulté financière, si vous n'avez pas réalisé vos objectifs ou encore si vous rentrez de congé parental.

Augmentation de salaire : à qui la demander ?

Pour demander votre augmentation de salaire, adressez-vous à votre responsable, qu'il soit décisionnaire ou non. Il fera remonter votre demande à son propre manager et pourra même appuyer en votre faveur. En effet, lui seul sait vraiment quels sont vos objectifs et voit le travail réalisé. Le court-circuiter n'est pas la bonne stratégie à adopter.

Comment justifier une demande d’augmentation de salaire ?

Le plus important lorsque vous demandez une augmentation de salaire, c'est de pouvoir justifier votre demande. Pour cela, il vous faut préparer sérieusement votre entretien.

  • Pour éviter de stresser lors de votre entretien, n'hésitez pas à répéter votre discours et vos arguments chez vous. Essayez d'anticiper au maximum les réponses de votre employeur à vos arguments et préparez des contre-arguments pour pouvoir rebondir sans vous laisser déstabiliser. Cela montrera votre motivation et prouvera à votre employeur que vous représentez une véritable valeur ajoutée dans votre entreprise.     
  • Consultez des études sur le niveau de salaires de votre secteur d'activité pour le même poste que vous ou sur le salaire moyen des salariés dépendant de la même convention collective. Demandez à vos collègues leur rémunération afin d'avoir un aperçu des salaires pratiqués au sein même de votre entreprise, sans vous comparer à eux au moment de l'entretien.    
  • apportez un maximum d'arguments en votre faveur. Il faut montrer à votre employeur que vous êtes sûr de vous et que vous méritez votre augmentation. Listez toutes vos réussites, que ce soit la réalisation de vos objectifs, l'apport d'un nouveau contrat, votre engagement au sein de l'entreprise, la hausse de la satisfaction client et apportez un maximum de preuves tangibles (chiffres, statistiques...) pour étayer vos propos.
Durant l'entretien, exposez calmement et clairement vos réalisations et vos prétentions salariales, et restez ouvert à la discussion. © kerkezz, Adobe Stock

Augmentation de salaire : soyez clair sur vos prétentions salariales

Après avoir exposé vos réalisations et vos réussites à votre employeur, indiquez-lui clairement vos prétentions salariales. Elles doivent être cohérentes à votre argumentation et se traduire sous la forme d'une fourchette, avec un minimum et un maximum, plutôt qu'une demande ferme. Cela montrera que vous êtes ouvert à une éventuelle négociation et ne braquera pas votre interlocuteur. Vous devez rester calme et professionnel, en prenant le temps de bien écouter votre employeur. La discussion doit être constructive afin qu'elle puisse déboucher sur quelque chose de positif. Vous ne devez pas être dans un rapport de force mais bien dans une démarche de négociation devant déboucher sur de nouvelles motivations et une progression.

Augmentation de salaire : comment réagir au moment de la réponse ?

Il est peu probable que vous ayez une réponse immédiate suite à votre demande d'augmentation salariale. Votre employeur aura besoin d'un temps de réflexion et risque de vous faire une proposition différente de celle que vous avez formulée. Malgré votre déception, restez ouvert à l'offre de contre-proposition. Vous pouvez également demander à bénéficier d'avantages supplémentaires (formation professionnelle, aménagement du temps de travail, télétravail, prime...) afin d'améliorer l'offre proposée par votre employeur.

Enfin, n'hésitez pas à demander pourquoi votre demande a été refusée et ce qu'il faut que vous fassiez pour l'obtenir. Cela montrera votre motivation et votre détermination à votre employeur. Profitez-en pour demander un nouvel entretien pour l'année suivante. Dans tous les cas, vous ne devez pas entrer dans un rapport de force et mettre l'employeur au pied du mur. Ce sera contre-productif et sans intérêt pour vous et votre employeur. Et n'oubliez pas le petit message de remerciement pour clôturer le résultat de la négociation.
 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !