L'équipement du chevalier au Moyen Âge est à la fois coûteux et imposant. © Google Images

Sciences

Moyen Âge : de quoi se composait l'équipement du chevalier ?

Question/RéponseClassé sous :Moyen Âge , l'équipement du chevalier au Moyen Âge , chevalier au Moyen Age

L'équipement du chevalier au Moyen Âge est lourd et encombrant. Indispensable pour se battre, il a également une profonde valeur symbolique.

Au service du seigneur, le chevalier dispose d'un équipement assez volumineux, à tel point qu'il ne peut l'enfiler seul, et doit se faire aider pour monter à cheval. L'armure se compose d'un heaume, qui n'est autre que le casque pointu du chevalier, de cuirasses, d'une cotte de mailles descendant jusqu'aux genoux, appelée aussi haubert, et d'un gorgerin pour préserver son cou. Le cheval est lui aussi protégé intégralement par une barde et par un chanfrein qui préserve sa tête. Inutile de préciser que l'ensemble de l'équipement est assez coûteux pour l'époque.

L’équipement du chevalier au Moyen Âge, indispensable pour les batailles

Pour le combat, l'équipement du chevalier au Moyen Âge est complété par une lance ou une épée, un écu ou un bouclier. Ce dernier est d'abord fait en bois avant d'être perfectionné puis réalisé en fer. L'épée, elle, est employée pour le combat à pied, car elle peut peser à elle seule trois kilogrammes, tandis que la lance est utilisée à cheval. Le chevalier et son fidèle destrier sont ainsi protégés de l'adversaire et peuvent attaquer sans problème. Figure importante de l'armée au Moyen Âge, le soldat va voir son équipement évoluer au fur et à mesure des années, jusqu'à devenir un véritable homme de fer.

À savoir

L'équipement complet du chevalier au Moyen Âge peut peser jusqu'à 25 kilogrammes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi