Les fabliaux du Moyen Âge étaient souvent l'œuvre des ménestrels. © acrogame, Fotolia

Sciences

Que sont les fabliaux du Moyen Âge ?

Question/RéponseClassé sous :Moyen Âge , fabliaux du Moyen Age , Molière
 

Des armes ? Des coutumes ? Que nenni ! Les fabliaux du Moyen Âge sont une forme littéraire très répandue, particulièrement entre le XIIe et le XIVe siècle. Ce genre médiéval a d'ailleurs influencé Molière, Rabelais ou encore La Fontaine. Mais alors, qu'est précisément un fabliau ?

Le terme de « fabliau » est une forme picarde issue du latin fabula, qui signifie « petit récit ». Souvent anonyme, le fabliau est l'oeuvre des ménestrels, ces musiciens du Moyen Âge. Le poète Rutebeuf ou Jean de Condé en a également écrit. Il est destiné à faire rire. Généralement court (quelques centaines de vers octosyllabiques), il met en scène les personnages qui composent la société médiévale (prêtres, chevaliers, bourgeois, jongleurs, mendiants, filles de joie...).

Des textes souvent moralisateurs

La plupart des fabliaux reposent sur des histoires macabres ou grivoises. Parmi les thèmes de prédilection des auteurs : la tromperie, la lubricité, l'avarice, la couardise... Retournements de situation et rebondissements sont au service de la narration. Cette liberté de ton du fabliau l'oppose au roman courtois. Certains fabliaux ont cependant une portée moralisatrice. S'ils commencent souvent par une narration introductive, ils terminent effectivement par une morale. Pour appuyer le comique, les conteurs usent de mots, de gestes, de situations ou encore de caractères humoristiques. 

Le plus ancien fabliau est Le Conte de Richeut (1160). Molière a écrit Le Médecin malgré lui en s'inspirant du Vilain Mire. Parmi les autres fabliaux célèbres, on peut citer Le curé qui mangea des mûresLe chevalier au barizelLes Trois Aveugles de Compiègne et Le Cuvier.

Près de 150 fabliaux du Moyen Âge ont été conservés. Ils sont pour l'essentiel datés du XIIIe siècle.

Cela vous intéressera aussi