L'émergenceémergence peut être celle d'un ordre élémentaire dans un chaos sans structure : en rangeant une grosse pile de livres par taille croissante, sur les rayons de la bibliothèque apparaissent --émergent-- des séries homogènes d'ouvrages publiés dans une même collection ou par un même éditeur. Autre exemple : des atomesatomes en vrac, ensemencés par un microcristal se rangent et font surgir --émerger-- une régularité géométrique parfaite où chaque atome trouve sa place.

Mais l'émergence peut aussi être celle d'un objet finement structuré s'imposant à une confusion initiale : du tas de feuilles en décomposition surgit un champignonchampignon inattendu ; des mouvementsmouvements non coordonnés des moléculesmolécules à la surface de la terreterre il y a trois milliards d'années naissent --émergent-- les premières formes auto-réplicatrices, qui deviennent plus tard des cellules vivantes, puis des êtres d'une infinie variété.

Emergence d'une amanite tue-mouches. © Futura-Sciences - Domaine public

Emergence d'une amanite tue-mouches. © Futura-Sciences - Domaine public

Ces deux types d'émergence ne doivent pas être confondues : dans le premier que j'appellerai l'émergence triviale, rien de nouveau ne se passe vraiment : le chaos s'efface, mais pour laisser la place à une structure pauvre, répétitive, sans contenu véritable. Le second type --l'émergence innovatrice-- ressemble à une création, c'est lui qui pose problème et constitue ce mystère qui défie les sciences de la complexité.