Jean-Pierre Luminet en « conférence confinée » nous parle de L'écume de l'espace-temps

Classé sous :relativité générale , gravitation quantique à boucles , théorie quantique des champs relativiste

On ne présente plus Jean-Pierre Luminet et ses travaux de pionnier sur l'imagerie des trous noirs, les univers chiffonnés ou encore les crêpes stellaires. Tous le monde connaît aussi le vulgarisateur et le romancier avec ses ouvrages sur Le destin de l'Univers ou Les bâtisseurs du ciel mais peut-être moins le poète avec, par exemple, son dernier opus « Indicateur de la ligne du ciel ». On peut aussi lire ses contributions sur le blog que Futura a mis à sa disposition et aussi le suivre sur sa page Facebook.

En ce temps de confinement, tout comme Christophe Galfard et Julien Bobroff, il a choisi de nous faire partager ses connaissances et de nous parler sur YouTube des travaux sur la gravitation quantique et l'unification de la physique qui sont loin de se limiter à la théorie des supercordes et à la théorie de la gravitation quantique à boucles. Pour cela, il nous livre quelques extraits du livre qu'il a écrit sur ce sujet et qui devrait paraître sous le titre L'écume de l'espace-temps courant 2020 aux éditions Odile Jacob.

Voici les deux premières vidéos de ses conférences confinées :

L'écume de l'espace-temps (1) : la libre invention de la gravitation quantique, par Jean-Pierre Luminet. © Jean-Pierre Luminet

L'écume de l'espace-temps (2) : les modèles standards des particules et de la cosmologie, par Jean-Pierre Luminet. © Jean-Pierre Luminet

Une illustration réalisée par Jean-Pierre Luminet à partir des résultats d'une simulation sur ordinateur montrant l'aspect d'un trou noir entouré d'un disque d'accrétion. L'effet Doppler produit par la matière chaude en rotation la rend plus lumineuse lorsqu'elle s'approche de nous à une fraction notable de la vitesse de la lumière et au contraire la rend presque sombre lorsqu'elle s'éloigne (à droite). Le champ de gravitation du trou noir est si fort que les rayons lumineux issus du disque derrière le trou noir sont courbés en direction de l'observateur et que l'on peut donc voir ce disque au-dessus du trou noir. © Jean-Pierre Luminet, CNRS Phototheque
Cela vous intéressera aussi

Stephen Hawking, l'astrophysicien qui a fait aimer la science  Le grand physicien Stephen Hawking est décédé le 14 mars 2018. Véritable légende de la physique, il fut aussi un très talentueux vulgarisateur. Retour sur la vie hors du commun de ce savant qui a su se faire aimer du public et rendre accessible ses travaux de recherche scientifique : trous noirs, théorie des supercordes, rayonnement de Hawking, théorèmes sur les singularités... La science lui dit un immense merci.