Le sanctuaire inca de Machu Picchu est construit au sommet d'une étroite crête surplombant un canyon escarpé. Un emplacement qui a longtemps laissé les chercheurs perplexes. Mais une analyse géoarchéologique menée par des géologuesgéologues de l'université fédérale du Rio Grande do Sul (Brésil) révèle aujourd'hui la présence de failles tectoniques sous le site.

Une combinaison d'images satellites et de mesures de terrain montre un réseau dense de fractures allant de quelques centimètres à plus de 175 km de long. Un réseau agencé en forme de X à l'intersection duquel on trouve le Machu Picchu. Et les secteurs urbains du sanctuaire, les champs agricoles environnants, les bâtiments et les escaliersescaliers, tous sont orientés selon ces faillesfailles.

Plusieurs raisons à cela, selon les géologues. D'abord, le fait que toutes ces fractures ont prédisposé les roches à se fendre selon un même plan ce qui a permis de réduire l'énergieénergie nécessaire à les sculpter pour les assembler sans utiliser de mortiermortier. Ensuite, le fait que ces failles tectoniques acheminaient les eaux de fonte et de pluie directement vers le site. Et permettaient de drainer le site lors des fortes tempêtestempêtes de pluie qui sévissaient dans la région. De quoi conclure que le site du Machu Picchu n'a pas été choisi par hasard !