Sciences

IAC2004 : Vancouver, capitale spatiale

ActualitéClassé sous :Univers , IAC , salon

-

En exclusivité : ESPACE Magazine et Futura-Sciences, vous proposent de suivre quotidiennement et en direct ce congrès à travers plusieurs articles réalisés sur place du 4 au 8 octobre.

En 1951, 6 ans avant Spoutnik, se formait la Fédération Internationale d'Astronautique, généralement connue sous le signe IAF (International Astronautical Federation).

Le centre de congrès Pan Pacific accueille l'édition 2004 du Congrès International d'Astronautique. Tous droits réservés.


L'IAF est une organisation non-gouvernementale et, dans les années qui allaient suivre sa création, son congrès annuel deviendra même un des rares lieu de rencontres entre les savants de l'Ouest et de l'Est.

Car, ne l'oublions pas, la réussite éclatante de Spoutnik en 1957 confirme l'avance soviétique en matière de conquête spatiale. Une avance que le vol de Gagarine confirmera en 1961. Dans un tel contexte de guerre froide, les scientifiques et les astronauticiens sont souvent tenus au secret ou du moins à la discrétion.

C'est dans ce cadre que l'IAC (International Astronautical Congress, le congrès annuel de l'IAF) permettra des échanges entre les acteurs du spatial et ceux des 2 côtés du fameux rideau de fer. A la chute du mur, l'IAC a su conserver son importance et reste un moment où industriels, agences spatiales, astronautes et scientifiques se réunissent.

Cette année, l'IAC se déroule à Vancouver, en Colombie Britannique au Canada, le pays du célèbre Canadarm : le bras robotisé de la navette spatiale et de l'ISS.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi