Les dauphins d’Adelaïde ne pratiquent plus le « tail-walking ». © VisionDive, Fotolia

Sciences

Science décalée : chez les dauphins, le « tail-walk » n'est plus à la mode

ActualitéClassé sous :science décalée , grand dauphin , Australie

En captivité, la femelle dauphin Billie a appris le « tail-walk » ou « tail-walking », cette figure qui consiste à « marcher sur l'eau », et elle l'a enseigné à ses congénères une fois relâchée dans la nature. Des scientifiques ont observé, pendant plusieurs décennies, la naissance de cette curieuse mode, puis sa disparition.

En captivité, dans les parcs aquatiques, les dauphins apprennent à faire des tours, mais ces animaux peuvent aussi les enseigner dans la nature ! C'est ce que montre une étude qui a duré trente ans et qui s'est intéressée au « tail-walking » chez les dauphins. Cette figure consiste à sortir son corps de l'eau verticalement et à avancer en avant ou en arrière : le dauphin semble marcher sur sa queue.

L'étude a été réalisée par la Whale and Dolphin Conservation Society et les universités de St Andrews et d'Exeter (Royaume-Uni). Elle s'est intéressée à des dauphins d'Adelaïde, dans le sud de l'Australie, plus précisément des grands dauphins de l'océan Indien Tursiops aduncus.

Tout a commencé en janvier 1988 quand la femelle dauphin Billie a été sauvée dans des eaux polluées. Elle a passé plusieurs semaines dans un delphinarium et y a rencontré d'autres dauphins qui avaient été entraînés pour des spectacles. C'est donc en observant ces dauphins en captivité qu'elle a appris elle aussi le fameux tail-walking. Une fois relâchée dans la nature, elle a continué à le pratiquer. Ainsi, sept ans après, les scientifiques ont observé Billie toujours en train de faire sa figure. Mais l'histoire ne s'arrête pas là car Billie est même devenue prof de tail-walking.

Le tail-walking des dauphins. © Whale and Dolphin Conservation (WDC), YouTube

Un exemple d'apprentissage au sein d'une communauté de dauphins

En effet, au fil du temps, Billie n'était plus la seule à pratiquer le tail-walking : en tout, 11 dauphins (six femelles adultes et cinq jeunes) ont été vus en train de réaliser la figure dans la nature ! Un dauphin était particulièrement actif, Wave. Billie est morte en août 2009, mais la mode a continué encore pendant plusieurs années après sa disparition, en particulier grâce à Wave. En 2011, ils étaient huit dauphins à faire du tail-walking dans la nature, sans public pour les applaudir.

La dernière fois que Wave a été vue, c'était en 2014. Les scientifiques pensent qu'elle est morte désormais. Il ne restait alors plus que deux cétacés pour s'adonner au tail-walking et ils ne se prêtaient que rarement au jeu. Maintenant, il semble que ce soit complètement passé de mode chez les dauphins.

Au-delà de l'anecdote, cette étude parue dans la revue Royal Society’s Biology Letters a le mérite de pointer du doigt les capacités d'imitation des dauphins, au sein de leur communauté. C'est d'autant plus intéressant que cet apprentissage entre animaux semble ne pas avoir de rôle essentiel pour leur survie et être simplement d'ordre culturel.

Les dauphins ont appris d'autres comportements innovants au cours de l'histoire récente : ainsi, le « sponging » a été inventé par les dauphins au XIXe siècle. Il consiste à se mettre une éponge sur le rostre pour le protéger et éviter des blessures en allant chercher des proies dans le fond de l'océan.

  • Dans le sud de l'Australie, une femelle dauphin appelée Billie a appris à marcher sur la queue en observant d’autres dauphins en captivité.
  • Une fois relâchée dans la nature, elle a continué à faire ce tour, généralement présenté dans des spectacles.
  • D’autres dauphins se sont mis à faire de même dans la nature, dont une femelle, Wave, particulièrement active.
  • Après la mort de Billie et Wave, la pratique a disparu.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

1.500 dauphins jouent avec un bébé baleine à bosse  Filmée par un drone, cette scène étonnante montre une rencontre mal expliquée entre un grand groupe de dauphins (environ 1.500) et une baleine à bosse accompagnée de son baleineau, au large des côtes californiennes, dans la baie de Monterey. Nageant tout près des grands cétacés, les dauphins les éclaboussent. La baleine, peut-être gênée, plonge, suivie de son baleineau, et les dauphins surfent sur les vagues comme ils le font à proximité des bateaux.