Sciences

Décès de l'inventeur des circuits intégrés

ActualitéClassé sous :recherche , Jack Kilby , décès de Jack Kilby

Jack Kilby, l'une des grandes figures de l'électronique, vient de disparaître à l'âge de 81 ans des suites d'un cancer.

Décès de l'inventeur des circuits intégrés

Il est considéré comme le père des circuits intégrés, invention pour laquelle il a reçu un prix Nobel de Physique en l'an 2000. Né le 8 novembre 1923 à Jefferson City (Missouri), le jeune Kilby tente sans succès en 1941 d'intégrer le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Après un passage dans l'Armée durant la Seconde Guerre Mondiale, il décroche donc sa licence en ingénierie électrique à l'Université de l'Illinois puis son master à l'Université du Wisconsin. Il intègre en 1947 une société d'électronique du Milwaukee, la Globe Union, avant d'être embauché par Texas Instruments (TI) en 1958.

A cette époque, les transistors remplacent les lampes à vide depuis une dizaine d'années mais de nombreux problèmes d'assemblage demeurent. Chargé de résoudre ces questions, Jack Kilby a alors l'idée d'associer, sur un support planaire en germanium, des résistances et des condensateurs connectés entre eux : le circuit intégré est né.

Il fait la démonstration de son prototype le 12 septembre 1958. Quelques mois plus tard, Robert Noyce, membre fondateur d'Intel, travaille lui aussi sur cette organisation planaire intégrée, mais avec un support en silicium et des connexions par photogravure, qui se révèlera plus pratique à produire.

Les sociétés des deux hommes, Texas Instrument et Fairchild Semiconductor (où Robert Noyce était entré en 1959), déposent et obtiennent chacune un brevet, ce qui provoque une bataille judiciaire qui se poursuit jusqu'à ce que les deux parties acceptent de partager la découverte. Par la suite, Jack Kilby travaillera au développement de la première calculatrice portable et de l'imprimante thermique.

Cela vous intéressera aussi