Sciences

Cancer de la prostate : débat autour de l'utilisation de la chirurgie laparoscopique

ActualitéClassé sous :recherche

-

Déjà largement utilisée en Europe, la chirurgie laparoscopique dans le cadre de l'ablation d'un cancer de la prostate fait l'objet d'un débat animé parmi les urologues et les chirurgiens aux Etats-Unis, principalement en raison d'une absence d'études comparatives de l'efficacité à long terme de cette technique, mais aussi de réticences à utiliser une technique qui exige une formation très spécifique.

Crédits : INSERM APPAREIL D'ECHOGRAPHIE POUR EXAMEN DE LA PROSTATE.

Effectivement, la prostatectomie lapariscopique nécessite de la part du chirurgien la maîtrise de micro-instruments guidés par de minuscules caméras vidéos.

L'absence d'une incision majeure entraînant une période de convalescence longue et pénible constitue l'atout majeur de la chirurgie laparoscopique.
La technique classique d'ablation de la prostate - la prostatectomie rétropubique radicale - suppose en effet toute une série d'opérations délicates pour éviter les dommages dans l'environnement immédiat de l'organe qui entraînent souvent incontinence et impuissance et nécessite plus d'un mois de convalescence.

En revanche, la technique laparoscopique nécessite une série de cinq petites incisions, dont la cicatrisation est très rapide.

Cela vous intéressera aussi