Sciences

Synthétiser des matériaux avancés par auto-combustion

ActualitéClassé sous :physique , Selfpropagating High temperature Synthesis , SHS

L'Institut de Macrocinétique structurale (ISMAN) de Chernogolovka, région de Moscou, est l'inventeur du procédé SHS ("Selfpropagating High temperature Synthesis") qui permet de produire des matériaux avancés. La SHS, ou synthèse par auto-combustion, est caractérisée par une propagation auto-entretenue d'une onde de combustion le long de l'échantillon qui se manifeste par un transfert thermique couche par couche avec une vitesse très élevée, jusqu'à 0.15 m/s.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

Les réactions SHS présentent l'avantage de réduire le coût énergétique et le temps d'élaboration de matériaux nécessitant des températures élevées à la fois pour leur synthèse et leur densification. Par ailleurs, elles permettent de générer des microstructures très fines ainsi que la stabilisation à basse température de phases stables à haute température. Les applications industrielles sont nombreuses (réfractaires, dépôts durcissants, boucliers thermiques, matériaux ultradurs, matériaux poreux, filtrants, etc.).

Les scientifiques de l'ISMAN ont développé différentes technologies de production de matériaux avancés, poudres et objets de différentes formes et tailles. Une unité de production de nitrure de silicium et de bore, SHS Ceramicas, a été installée en Espagne sur la base de cette technologie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi