Sciences

Les chercheurs européens sur la piste des métaux du futur

ActualitéClassé sous :recherche , alliage métallique , nouveaux matériaux

Le réseau d'excellence européen Complex Metallic Alloys, coordonné par le CNRS, a été lancé le 20 octobre 2005 à Nancy. Il s'agit d'un réseau de recherche, de compétences, de moyens et d'enseignement sur les alliages métalliques complexes : ces nouveaux matériaux aux propriétés inédites offrent de vastes perspectives d'innovation, dans de nombreux domaines : santé, telecoms, énergie, isolation, outillage...

A l'heure de la mondialisation, les industries métallurgiques cherchent des solutions techniques plus performantes, moins coûteuses et moins polluantes pour résister à la poussée des polymères et des céramiques. C'est là qu'interviennent certains alliages métalliques à plusieurs constituants, qualifiés de complexes. Ces alliages représentent des millions de matériaux, peu ou pas explorés et encore moins exploités.

Le réseau Complex Metallic Alloys rassemble 330 chercheurs et doctorants issus de 12 pays de l'Union européenne. Ils s'intéresseront au comportement inédit des alliages métalliques complexes qui combinent des propriétés s'excluant mutuellement dans les matériaux conventionnels. Ces alliages permettent d'envisager des innovations telles que des revêtements de surface adaptés aux géométries complexes, un outillage à vie plus longue, une isolation thermique à basse température, de nouveaux modes de transport et de stockage de l'énergie, des produits destinés aux télécoms, au monde de la santé...

Le réseau Complex Metallic Alloys est coordonné par Jean-Marie Dubois, directeur de recherche au CNRS et directeur de l'Institut Jean Lamour de Nancy (CNRS/Institut national polytechnique de Lorraine/Université Nancy 1). Jean-Marie Dubois est déjà impliqué dans le pôle de compétitivité Matériaux innovants et produits intelligents.

Le réseau bénéficie d'un support financier de l'Union européenne, d'un montant de 7,3 millions d'euros. Dédié à la recherche appliquée, il est soutenu par une cinquantaine d'entreprises, notamment Arcelor, Daimler Benz, EADS, Saint Gobain... Enfin, dans le cadre du réseau, une école européenne de science des matériaux verra le jour. Basée à Ljubljana, en Slovénie, elle bénéficiera de l'apport pédagogique de plusieurs universités européennes, dont celle de Nancy.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi