L’alliage or-platine conçu par des chercheurs américains est présenté comme le plus résistant à l’usure au monde. Il ressemble à s’y méprendre à du platine pur et est seulement un peu plus lourd que de l’or pur. © zenobillis, Fotolia

Sciences

Cet alliage or-platine est le métal le plus résistant au monde

ActualitéClassé sous :physique , alliage , alliage métallique

Si vos pneus étaient faits de cet alliage or-platine, vous pourriez faire 500 fois le tour de la Terre avant d'user vos bandes de roulement. C'est ce que promettent les chercheurs américains qui ont mis au point ce métal incroyablement résistant à l'usure.

Les métaux et leurs alliages sont réputés résistants. Il n'empêche que les frottements les usent. Et cela pose des problèmes de fiabilité. Des moteurs par exemple, mais aussi des composants microélectroniques. Mais des chercheurs du Sandia National Laboratories (États-Unis) pourraient avoir une solution à proposer. Ils ont mis au point un alliage métallique qu'ils annoncent 100 fois plus résistant à l'usure que l'acier à haute résistance.

Alors qu'il est largement admis que la résistance à l'usure d'un matériau est étroitement liée à sa dureté, les chercheurs américains ont exploré une autre hypothèse. Celle qui voudrait que l'usure ait un lien avec la capacité du matériau à résister à la chaleur.

L’alliage or-platine mis au point par des chercheurs américains et présenté comme le métal le plus résistant du monde n’est pourtant pas plus dur que d’autres alliages or-platine. © Randy Montoya, Sandia National Laboratories

Le rôle de l’énergie de liaison

Ainsi la composition de leur alliage n'est pas nouvelle : 90 % de platine pour 10 % d'or. Mais la façon de le produire l'est. Ils sont parvenus à modifier l'énergie de liaison entre les grains qui constituent l'alliage. De quoi empêcher la croissance de ces grains lors des frottements, rendre l'alliage thermiquement stable et améliorer substantiellement sa résistance à l'usure.

Alors qu'ils testaient la résistance de ce nouveau matériau, les chercheurs rapportent aussi avoir observé à sa surface, la formation d'un film noir. Un film noir qu'ils ont identifié comme étant du carbone de type diamant. Un lubrifiant particulièrement efficace. Les chercheurs attribuent ce dépôt à la dégradation de molécules de l'environnement contenant du carbone. Et ils imaginent que le phénomène pourrait encore améliorer la résistance de leur alliage.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi