Sciences

Plus de luminosité pour les LED

ActualitéClassé sous :physique , phosphure de gallium , LED

Un consortium de recherche germano-slovaque a mis au point une nouvelle technique pour obtenir des gaufrettes de phosphure de gallium ayant moins de défauts, ce qui les rendra moins chers et améliorera leur qualité.

Plus de luminosité pour les LED

La nouvelle méthode est basée sur la procédure bien connue Vertical-Gradient-Freeze (VGF), que l'on a rendue possible pour la croissance des cristaux de phosphure de gallium. Celle-ci est mise à l'oeuvre dans un réacteur modulaire, prêt à être breveté, et qui permet d'obtenir des cristaux de 50 à 75 mm en moyenne.

D'habitude, c'est la procédure Czochralski qui est utilisée pour la production de tels cristaux, mais l'utilisation de la méthode VGF réduit d'un facteur 100 à 1000 les défauts du cristal, et en plus le rend quasiment pur en sa partie centrale.

L'amélioration de la qualité des cristaux de phosphures de gallium augmente leur durée de vie ainsi que leur transparence optique, ce qui profite aux composants des LED aussi bien qu'aux photodiodes, aux cellules solaires et à d'autre composants optiques.

D'ici quelques mois, le consortium européen aura fini le développement du réacteur et pourra proposer également un revêtement de graphite et de nitrure de bore pyrolitique.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi