Sciences

Nouvelle plateforme pour sonder la matière, de l'infiniment petit à l'homme

ActualitéClassé sous :physique , plateforme expérimentale , CIRIL

-

François Goulard, ministre délégué à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, a inauguré il y a peu, à Caen, sur le site du campus Jules Horowitz, les nouveaux équipements du CIRIL (Centre interdisciplinaire de recherche ions lasers) et de CYCERON (Centre d'imagerie cérébrale et de recherches en neurosciences) et lance le projet SPIRAL2 du GANIL (Grand accélérateur national d'ions lourds, CNRS/IN2P3 - CEA/DSM). Avec ces nouvelles installations, le campus Jules Horowitz devient une plate-forme pluridisciplinaire unique, spécialisée dans l'utilisation de différents rayonnements pour sonder la matière, de l'inerte au vivant, de l'infiniment petit à l'homme.

Ganil Crédits : IN2P3

Le Grand Accélérateur National d'Ions Lourds (GANIL) de Caen, équipement commun au CNRS et au CEA, place déjà la France parmi les meilleurs laboratoires mondiaux dans le domaine de la physique du noyau atomique et dans la course aux faisceaux de noyaux exotiques. Avec sa future installation SPIRAL2, le GANIL prendra en 2010 la première place dans cette compétition internationale. SPIRAL2, avec son accélérateur linéaire supraconducteur aux faisceaux d'ions les plus intenses du monde, produira en abondance neutrons et noyaux exotiques. SPIRAL2 ouvrira de nouveaux horizons à la physique et à l'astrophysique nucléaires ainsi qu'à l'étude des matériaux sous irradiation pour le domaine médical et celui de l'énergie. Le CEA, le CNRS, et les collectivités territoriales se sont associés pour financer les investissements et les ressources humaines nécessaires à hauteur de 130 millions d'euros.

Le CIRIL (Centre interdisciplinaire de recherche ions lasers) est une unité mixte CEA-CNRS-ENSI CAEN. Adossé au GANIL, il utilise ses faisceaux d'ions pour l'étude de l'interaction des ions avec la matière, des conséquences de ces excitations électroniques et pour l'utilisation des effets induits. L'installation ARIBE est l'extension des faisceaux du Ganil vers les très basses énergies. Elle ouvre de vastes champs de recherche et d'innovation, de la physique atomique à la biologie, des nanotechnologies aux traitements de surface.

CYCERON est un centre d'imagerie au sein duquel sont menées principalement des recherches biomédicales dans le domaine des neurosciences. Avec ses nouveaux appareils d'imagerie par résonance magnétique (IRM) à haut champ, CYCERON décuple ses possibilités d'investigations du cerveau pour mieux répondre à des problématiques sociétales majeures comme la compréhension des fonctions cognitives (langage, raisonnement, mémoire....) et des maladies neurodégénératives (schizophrénies, mort neuronale, maladie d'Alzheimer, ...).

Les trois installations GANIL, CIRIL et CYCERON, spécialisés dans l'utilisation des rayonnements pour sonder la matière, ont su créer les synergies propices à leur développement. L'ensemble de ces nouveaux équipements représente un investissement total de 137.8 millions d'euros financé par le CEA, le CNRS, l'Inserm, le ministère de la Recherche, les collectivités territoriales et l'Europe.

Cela vous intéressera aussi