Cela vous intéressera aussi

La schizophrénie est une psychosepsychose, c'est-à-dire une maladie mentale dans laquelle le sujet perd le contact avec la réalité et n'est pas conscient de son trouble. Elle se caractérise par des idées délirantes, des hallucinationshallucinations, l'absence d'émotions ou l'incapacité de planifier des actions. Il n'existe pas de traitement curatifcuratif de la schizophrénie, mais les neuroleptiquesneuroleptiques utilisés accompagnés d'un suivi psychologique tendent à diminuer les symptômessymptômes de la maladie.

Causes de la schizophrénie

Les causes de la schizophrénie demeurent inconnues. Des facteurs génétiques semblent entrer en jeu dans l'apparition de la psychose, mais ils n'expliquent pas à eux seuls la maladie. Ceux-ci modifient la structure du cerveau. Il a été montré chez les patients schizophrènes des anomaliesanomalies dans les substances blanchesubstances blanche et grise de l'encéphaleencéphale, qui se répercutent sur l'anatomieanatomie du cerveaucerveau et sur l'influx nerveuxinflux nerveux, par exemple.

L'environnement contribuerait également au déclenchement de la schizophrénie. Des troubles du développement in utero (sous-nutrition de la mère, infection virale ou bactérienne, exposition à des polluants) chez des enfants prédisposés pourraient augmenter les risques de déclarer la schizophrénie. La consommation de droguesdrogues dans l'adolescenceadolescence, telle que le cannabis, pourrait aussi être un facteur déclenchant.

Symptômes de la schizophrénie

Souvent, la schizophrénie se manifeste en fin d'adolescence ou au début de la vie adulte. Elle toucherait entre 0,3 et 0,7 % de la population. Les patients présentent souvent un retrait social du fait de leur perte de contact avec la réalité. Cela se manifeste par exemple par une hygiène de vie dégradée.

La psychose est également connue pour les hallucinations du malade. Celui-ci raconte le plus souvent être guidé par une ou des voix qui sont en réalité le fruit de son imagination. Il est aussi l'objet de déliresdélires l'amenant à un sentiment de persécution, à la mégalomaniemégalomanie ou à avoir des idées insensées.

La pensée du schizophrène est souvent désorganisée. Le discours n'a aucune cohérence, les phrases manquent de lien entre elles. Au-delà de difficultés dans le registre de la communication, le patient manifeste également des troubles de l'attention et de la concentration. Cela contribue d'autant plus à son isolement social. À cela, il faut ajouter de nouveaux symptômes, comme la perte progressive de l'émotivité, le rendant insensible au monde environnant.

Traitement de la schizophrénie

L'évolution de la maladie varie selon les patients. Certains s'en remettent vite et bien, quand chez certains la guérisonguérison demande plus de temps. D'autres, en revanche, n'en sortent jamais et voient même leur situation s'aggraver.

Face à la schizophrénie, le principal traitement consiste en une combinaison alliant des médicaments neuroleptiques avec une prise en charge psychologique et sociale. Dans les cas les plus sévères, l'hospitalisation est parfois jugée nécessaire, même si les délais d'internement ont tendance à diminuer. L'activité physique, améliorant la santé mentale des patients schizophrènes, est également préconisée.