Les filaments de carbone sont extrêmement résistants aux déformations. Lorsqu'on leur applique, par exemple, une forte torsion, les milliards de nano-couches qui les composent se disloquent en divers endroits, empêchant ainsi que le fil ne se brise.
Cela vous intéressera aussi

Ce phénomène a été observé pour la première fois par des chercheurs de l'institut Max PlanckPlanck des colloïdescolloïdes et interfaces, à l'aide d'une expérience effectuée au sein de l'installation européenne de rayonnement synchrotronrayonnement synchrotron de Grenoble (ESRFESRF).

Afin d'étudier le comportement d'un filament soumis à une torsiontorsion, les chercheurs l'ont enroulé autour d'un tube, puis ont appliqué une force à ses extrémités. Ils ont ensuite observé le phénomène de dislocation à l'aide d'un rayon Xrayon X ultra fin (diamètre d'environ 100 nanomètresnanomètres). Cette véritable "nano-loupe" a permis d'observer les phénomènes de dislocation et de fluagefluage entre les couches de carbonecarbone. Ces phénomènes se produisent à cause du manque de liaisons covalentesliaisons covalentes entre des couches voisines. S'il était possible de renforcer ces liaisons, les filaments de carbone deviendraient alors incroyablement résistants.