Sciences

European Synchrotron Radiation Facility

DéfinitionClassé sous :physique , ESRF , cristallographie aux rayons X

L'ESRF (European Synchrotron Radiation Facility ou  Installation européenne de rayonnement synchrotron en français), est l'un des plus importants synchrotrons actuellement en fonctionnement dans le monde. D'une circonférence de 844 mètres et basé à Grenoble, on y accélère dans un anneau des électrons presque à la vitesse de la lumière, qui se mettent alors à émettre un rayonnement très focalisé quand ils sont déviés par un champ magnétique, rayonnement appelé tout naturellement un rayonnement synchrotron.

Fondé en 1988, l'ESRF met à disposition des scientifiques des 22 pays qui le financent une source de rayons X très énergétiques 100 milliards de fois plus brillante que les rayons X utilisés à l'hôpital. Chaque année, ce n'est ainsi pas loin de 7.000 chercheurs qui s'en servent pour sonder les propriétés et les caractéristiques d'objets à l'échelle des atomes et des molécules. Plusieurs prix Nobel ont pu mener leurs travaux grâce à l'ESRF, notamment en ce qui concerne la découverte de la structure et du fonctionnement du ribosome.

Une vidéo pour les 30 ans de l'ESRF. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © ESRFsynchrotron

L'ERF, un outil pour le futur

Le long de l'accélérateur, il existe 43 lignes de lumière comme disent les chercheurs dans leur jargon, c'est-à-dire des lieux de prises de données pour des expériences avec le rayonnement synchrotron, toutes spécialisées et équipées d'instruments d'excellence. Ces rayons X permettent de caractériser des matériaux et d'avoir l'équivalent d'une sorte microscope géant, pouvant même “filmer” la position et le mouvement des atomes.

Les applications sont innombrables, permettant l'exploration des matériaux et de la matière vivante dans des domaines très variés allant de la chimie et de la physique des matériaux à l'archéologie et la paléontologie en passant par la biologie structurale, la santé et les nanotechnologies.

Le site de l'ESRF précise les retombées attendues des recherches menées avec le synchrotron : inventer de nouveaux médicaments, plus ciblés,

  • lutter plus efficacement contre le cancer,
  • concevoir des matériaux plus fonctionnels et plus performants,
  • imaginer une nouvelle génération de semi-conducteurs pour l'électronique,
  • contribuer à produire une alimentation plus saine,
  • améliorer la gestion de notre énergie,
  • mieux comprendre la composition de notre planète, des exoplanètes,
  • révéler les mystères de l'Humanité et préserver notre patrimoine culturel.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi