Sciences

En bref : une fuite radioactive provoque l'arrêt de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa

ActualitéClassé sous :physique , secousse , tremblement de terre

Les autorités du Japon ont décidé de la fermeture de la centrale nucléaire de Kashiwazaki-Kariwa, la plus grande du monde, dont la sécurité est mise en doute depuis le séisme de lundi dernier.

Tsunehisa Katsumata, le P-Dg de la centrale, a reconnu que les réacteurs nucléaires, même s'ils n'avaient pas été endommagés, "avaient subi sans aucun doute un choc supérieur aux limites de résistance prévues à l'époque de la construction".

La plus forte secousse a provoqué une fuite de 1,2 mètre cube d'eau radioactive dans la Mer du Japon, l'incendie d'un transformateur et déclenché plus d'une quarantaine d'autres incidents dans le complexe nucléaire, qui n'est situé qu'à 9 kilomètres de l'épicentre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi