Sciences

En bref : fuite importante d'hélium au LHC et arrêt de deux mois

ActualitéClassé sous :physique , lhc , fuite d'hélium

-

Un incident s'est produit le vendredi 19 septembre à la mi-journée, pendant la mise en service (sans faisceau de particules) du dernier secteur du LHC (le secteur 3-4) pour une exploitation à 5 TeV. L'incident a provoqué une forte fuite d'hélium dans le tunnel.

La courbe de température des aimants du secteur 34. Une température pouvant atteindre presque 100 kelvins est bien visible. Crédit : Cern

Les investigations préliminaires indiquent que l'origine la plus probable de l'incident réside dans une connexion électrique défectueuse entre deux aimants. Cette connexion a probablement fondu en présence du fort courant électrique, entrainant une défaillance mécanique dans le système. Dans le cadre des règles rigoureuses de sécurité en vigueur au Cern, personne, à un moment quelconque, n'a été en danger.

Une inspection d'un des aimants supraconducteurs dipolaires du LHC. Crédit : Cern

Une investigation approfondie est en cours mais il est d'ores et déjà évident que le secteur devra être réchauffé pour que les réparations puissent être effectuées. Cela implique un arrêt d'au minimum deux mois du fonctionnement du LHC. Pour le même type de défaillance, qui n'est pas rare sur les machines non supraconductrices, le temps de réparation serait de quelques jours.

Dans le cas présent, il faudra en effet refroidir à nouveau les aimants dipolaires supraconducteurs en dessous de 2 K, ce qui va prendre du temps étant donné que certains ont atteint une température peu éloignée de 100 K.

Des détails complémentaires seront communiqués dès que possible.

Cela vous intéressera aussi