Les chercheurs de la mission chinoise Yutu-2 ont trouvé des billes de verre translucides sur la face cachée de la Lune. © Naeblys, Adobe Stock
Sciences

Des sphères de verre découvertes sur la face cachée de la Lune

ActualitéClassé sous :lune , face cachée de la Lune , Yutu

Trouver du verre sur la Lune, même sur sa face cachée, cela n'a pas grand-chose de surprenant. Mais les sphères découvertes par la mission chinoise Yutu-2 sont d'un type un peu particulier. Plus grandes que celles identifiées jusqu'à présent. Et translucides.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'atterrissage de Chang'e 5 sur la Lune  L'Agence spatiale chinoise nous invite à revivre l'atterrissage de Chang'e 5 sur face visible de la Lune du 1er décembre 2020. L'atterrisseur s'est posé dans l'océan des Tempêtes pour une mission express de prélèvements d'échantillons. C'est la première fois depuis plus de 40 ans que des roches lunaires seront rapportées sur Terre. 

La face cachée de la Lune n'en finit décidément pas de faire parler d'elle en ce moment. Alors qu'un objet non identifié s'apprête à s'y écraser, les chercheurs aux manettes de la mission chinoise Yutu-2 -- la mission qui avait déjà pointé une substance étrange il y a presque deux ans et une mystérieuse forme cubique plus récemment -- annoncent y avoir découvert deux petites billes de verre translucide. Des sphères d'un diamètre compris entre 15 et 25 millimètres.

Du verre, les chercheurs en ont déjà trouvé sur la Lune. Le verre se forme en effet à partir de silicate, un matériau très présent sur notre satellite. Et à des températures élevées. Comme celles qui existent au cœur des volcans ou après des impacts de météorites. Mais jusqu'alors, la plupart des sphères de verre retrouvées sur la Lune présentaient un diamètre inférieur au millimètre. Même si des billes de 40 millimètres avaient été identifiées par la mission Apollo 16.

Des sphères de verre à étudier

Ces nouvelles billes pourraient avoir été formées à partir de verre volcanique. Puis avoir été à nouveau fondues par un impact météoritique. Pour finir en surprenantes sphères vitreuses. Un peu comme les objets de la taille d'un caillou, les tektites, que les chercheurs connaissent bien sur Terre. Et selon les chercheurs, ces billes pourraient même être assez communes sur la Lune.

Elles pourraient porter en elles des informations sur l'histoire de notre satellite. Sur la composition de son manteau et sur les impacts qu'il a subis. Pour cela, il faudra en étudier la composition. Pourquoi pas en ciblant ces régions de la face cachée de la Lune pour prélever quelques échantillons ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !