L'écriture Vai a été inventée en 1833 au Liberia par des analphabètes. © The British Library
Sciences

L'évolution des langues éclairée par une écriture du Liberia

ActualitéClassé sous :Langage , Langage , Évolution

-

Les écritures tendent-elles à se simplifier au cours du temps ? Afin de répondre à cette question, des chercheurs ont étudié l'évolution de l'écriture Vai, originaire du Liberia, qui a été inventée par des analphabètes en 1833.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Le monde est-il écrit en langage mathématique ?  La nature est un livre écrit en langage mathématique, dont les lettres sont des triangles, des cercles et d'autres figures géométriques, selon Galilée. Certes pratiques et efficaces pour expliquer les phénomènes, les maths ne sont cependant pas toutes puissantes. 

La question de l'évolution des langues repose sur de longues séries temporelles d'écrits ainsi que sur la diversité des langues existant ou ayant existé. Il existe une théorie selon laquelle les alphabets se simplifient au cours du temps. L'un des exemples connus de cette tendance est l'existence de la tête de bœuf dans les hiéroglyphes égyptiens, qui est devenue une forme plus abstraite dans l'alphabet des Phéniciens et a finalement et probablement évolué en la lettre romaine A. Afin de tester cette tendance à plus large échelle, des chercheurs ont étudié l'évolution de l'écriture Vai du Liberia et publié leurs résultats dans la revue Current Anthropology.

Une écriture d'abord figurative

L'écriture Vai a été inventée en Afrique de l'Ouest en 1833 par huit hommes analphabètes. Les premiers éléments de cette écriture étaient complexes et figuratifs puisqu'ils pouvaient représenter de l'eau, une balle et une femme enceinte et on en dénombrait environ 200.

Panneau de gauche : écriture Vai en 1934 ; panneau de droite : version moderne du même texte. © Kelly et al, 2022

La transmission de cette écriture s'effectuait par la suite entre un enseignant et un apprenti. Grâce à des archives de plusieurs pays, les auteurs de l'étude montrent que l'écriture Vai a subi une compression ainsi qu'une simplification de ses symboles les plus complexes. Ils expliquent que l'établissement d'un système visuel complexe est important à l'origine d'une écriture afin que les premiers utilisateurs et utilisatrices analphabètes puissent en appréhender toutes les nuances. La simplification naturelle du système au cours du temps par la mémoire collective est donc un phénomène naturel et semble bien être commune à de nombreux langages.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !