Sur le site archéologique de Takalik Abaj, au Guatemala, l'escalier d'accès à la terrasse 3. © Simon Burchell, Wikimedia Commons, CC by-sa 3.0

Sciences

La naissance de l'écriture maya se dévoile sur cette stèle

ActualitéClassé sous :Archéologie , Maya , civilisation maya

-

Une stèle, sculptée et datant d'environ 2.000 ans, découverte au Guatemala, sur le site archéologique de Takalik Abaj, passionne les chercheurs qui tentent toujours de la déchiffrer. Elle témoigne du développement de l'écriture dans la culture maya, civilisation pré-colombienne qui a régné en Méso-Amérique.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] La longue histoire du zéro  Un chiffre qui ne représente rien, ce n'est pas rien. En plusieurs endroits du monde, des mathématiciens ont conceptualisé cette notion, des Mayas aux Indiens, jusqu'à en faire un chiffre (presque) comme les autres. Fondamental, le zéro, qui est d'ailleurs à l'origine du mot « chiffre », a conquis le monde. 

Une stèle sculptée datant d'environ 2.000 ans, découverte au Guatemala, donne des indications sur la naissance de l'écriture dans la culture maya qui a dominé le sud du Mexique et une partie de l'Amérique centrale, a révélé mardi une équipe de chercheurs. La stèle, référencée sous le numéro 87, a été découverte en septembre 2018 sur le site archéologique Tak'alik Ab'aj, dans la commune d'El Asintal, à 125 km au sud-ouest de la capitale Guatemala. Elle date d'environ 100 avant J.C.

Fragment de la stèle découverte sur le site archéologique maya Tak'alik Ab'aj, au Guatemala. © Guatemalan Ministry of Culture and Sports, AFP

Les prémices de l'écriture Maya

« La grande importance de la stèle 87, c'est qu'elle est un exemple précoce du développement de l'écriture en Mésoamérique », a expliqué l'épigraphe allemand Nikolai Grube depuis Mexico, dans une vidéoconférence diffusée au Palais national de la culture, en présence du président guatémaltèque Alejandro Giammattei.

Même s'il n'a pas été possible d'arriver à une « lecture linguistique » des caractères, le chercheur a expliqué que la figure sur la stèle d'un dirigeant avec son nom et ses titres met en évidence « un texte maya précoce ». Tak'alik Ab'aj était une citée habitée par les Olmèques (1.500 avant J.C. - 100 après J.C) et par les Mayas (800 à 300 avant J.C). Les Olmèques ont ensuite disparu et les Mayas ont poursuivi leur développement culturel. L'archéologue guatémaltèque Christa Schieber, coordinatrice du site, estime que Tak'alik Ab'aj a joué un rôle de laboratoire pour des expériences d'écriture qui ont ensuite évolué.

Détail du fragment de la stèle découverte en 2018 sur le site mésoaméricain qui recouvre 9 km2. © Guatemalan Ministry of Culture and Sports, AFP

En 2012, des archéologues guatémaltèques avaient annoncé la découverte, à Tak'alik Ab'aj, de la tombe d'un roi qui aurait pu favoriser la transition culturelle entre Olmèques et Mayas, entre 700 et 400 avant J.C. La civilisation maya a connu son apogée à l'époque dite classique (250-900 après J.C) en Mésoamérique, région qui comprend le sud du Mexique, le Guatemala, le Salvador, le Honduras et le Belize.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !