Selon Grant Mathews, astrophysicien à l’Université de Notre Dame (États-Unis), un phénomène céleste tel que celui qui aurait pu guider les Rois mages jusqu’à Jésus ne se reproduira pas avant quelque 500 000 ans. © geralt, Pixabay, CC0 Public Domain

Sciences

Étoile de Noël : les Rois mages auraient-ils pu suivre un alignement de planètes ?

ActualitéClassé sous :astrophysique , étoile de Noël , étoile de Bethléem

-

Selon la tradition chrétienne, les Rois mages auraient été guidés vers Bethléem par une étoile apparue dans le ciel pour leur annoncer la naissance de Jésus. Selon un astrophysicien américain, il s'agissait peut-être d'un alignement de planètes.

Astronomes, historiens, théologiens. Ils ont été nombreux, au fil des siècles, à poser des questions sur la mythique étoile de Noël. Un astre encore connu sous le nom d'étoile de Bethléem qui serait apparu dans le ciel au moment de la naissance de Jésus afin de guider les Rois mages jusqu'à lui. « Toutes ces questions, l'astrophysique moderne doit pouvoir nous aider à y répondre », prétend Grant Mathews, professeur d'astrophysique et de cosmologie à l'université de Notre-Dame (États-Unis).

Il s'est lui-même penché sur ces questions. Pendant la dernière décennie, il a étudié des archives historiques, astronomiques et même bibliques. Il est aujourd'hui convaincu que les Rois mages auraient pu suivre un alignement de planètes tout à fait exceptionnel qui a eu lieu en l'an 6 av. J.-C.

Capture d'écran de l'application SkySafari5, carte du ciel virtuelle permettant comme ici de reconstituer le ciel en l'an 6 avant J.C. Le 18 avril de cette année, le Soleil était dans le Bélier et la nouvelle lune était à proximité (d'ailleurs une éclipse annulaire était visible ce jour-là en Atlantique). Les planètes Jupiter, Saturne et Vénus étaient alignées en dessous, dans le Bélier et les Poissons. Plus haut, Mars et Mercure brillaient dans le Taureau, non loin des Pléiades. © SkySafari5

Un alignement extraordinaire de corps célestes

Car l'astrophysicien a découvert que le Soleil, Jupiter, la Lune et Saturne étaient alors regroupés dans la constellation du Bélier. Vénus, quant à elle, apparaissait dans la constellation voisine des Poissons et Mercure et Mars, dans celle du Taureau.

Selon les croyances anciennes, la présence dans l'alignement de Jupiter et de la Lune annonçait un souverain à la destinée exceptionnelle. Celle de Saturne symbolisait le don de la vie. Le fait que le regroupement ait eu lieu dans la constellation du Bélier — alors également point vernal — augurait finalement une naissance royale en Judée.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi