Sciences

Wise innocenterait le tueur présumé de dinosaures, 298 Baptistina

ActualitéClassé sous :Astronomie , paléontologie , Wide-Field Infrared Survey Explorer

298 Baptistina est innocent ! C'est du moins ce que clament les chercheurs de Wise, qui ont revu à la baisse l'âge de la collision ayant produit les fragments de la famille d'astéroïdes associée à ce corps céleste. Ce ne serait finalement pas un de ces fragments qui serait tombé sur Terre il y a 65 millions d'années, entraînant la disparition des dinosaures.

Une représentation d'artiste de la collision à l'origine de la famille d'astéroïdes des Baptistina. © Don Davis

L'astéroïde 298 Baptistina n'est pas le tueur du T-rex à l'origine de l'astroblème de Chicxulub, selon un groupe de chercheurs ayant utilisé les observations récemment fournies par le Wide-field Infrared Survey Explorer (Wise). Rappelons que c'est en 2007 qu'un article publié dans Nature faisait état de travaux menés par William Bottke, David Vokrouhlický et David Nesvorný du Southwest Research Institute (SWRI) à Boulder (Colorado), identifiant un astéroïde de la famille des Baptistina comme étant à l'origine de la crise K-T.

Partant des informations géochimiques obtenues sur Terre, pointant un certain type d'astéroïde ayant engendré le fameux cratère du Yucatan associé à la disparition des dinosaures, les planétologues avaient utilisé les équations de la mécanique céleste pour remonter à l'origine du petit corps céleste ayant frappé la Terre il y a 65 millions d'années.

Selon eux, tout avait commencé il y a environ 160 millions d'années, lorsqu'un astéroïde de quelque 60 kilomètres de diamètre est entré en collision avec un autre de 170 kilomètres de diamètre. Le choc a généré de nombreux fragments, dont le plus gros présente un diamètre de 40 kilomètres actuellement. C'est l'un d'entre eux qui, suite à des perturbations gravitationnelles, aurait fini par entrer en collision avec la Terre.


Des images de synthèse illustrant la chute d'un astéroïde sur Terre. © Dailymotion

Mais ce scénario ne tient plus si l'on en croit des chercheurs ayant analysé les observations en infrarouge de Wise concernant 157.000 astéroïdes de la ceinture s'étendant entre Mars et Jupiter. Ces planétologues ont en particulier étudié de plus près 1.056 membres de la famille des Baptistina. En revoyant leurs tailles, ils sont parvenus à la conclusion que la collision à l'origine de ces astéroïdes s'était en réalité produite il y a 80 millions d'années. Pour eux, les 15 millions d'années séparant cet événement de celui du Yucatan n'ont pas laissé suffisamment de temps à un petit corps céleste de 5 à 10 kilomètres de diamètre pour rejoindre la Terre.

Pourquoi une telle révision de la date de la collision ?

Il faut savoir que la taille des astéroïdes était jusqu'à présent déduite des propriétés de réflectivité de ces corps célestes dans le domaine optique seul. Or, cette méthode n'est pas très précise. En utilisant sur une plus large bande les émissions des astéroïdes dans le domaine de l'infrarouge, liées à leur température et à leur taille, il devient possible d'améliorer la connaissance de la réflectivité et finalement de la taille de ces blocs de matières primitives.

Au final, les tailles des astéroïdes de la famille des Baptistina ont été revues à la baisse, entraînant une date plus récente pour la collision. En effet, de plus petits corps sont plus sensibles à des effets de résonnances gravitationnelles engendrés par Jupiter et Saturne, ce qui conduit à une dispersion plus rapide des fragments de la collision.

Pour William Bottke, à contrario, cela voudrait dire que la probabilité d'une collision entre la Terre et un de ces fragments était plus élevée que ce que l'on pensait. Plutôt que d'innocenter 298 Baptistina, cela ne ferait donc qu'augmenter la présomption de sa culpabilité...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi