Sciences

En vidéo : Grail filme la face cachée de la Lune

ActualitéClassé sous :Astronautique , Astronomie , face cachée de la Lune

Les deux engins spatiaux Grail, de la Nasa, sont actuellement en orbite lunaire et s'apprêtent à cartographier précisément le champ de gravité de notre satellite pour en sonder l'intérieur. L'une d'elles porte une caméra, Moonkam, destinée non pas aux ingénieurs mais aux écoles. Ses images sont publiées sur Internet. Aujourd'hui, chacun peut s'offrir un survol de la face cachée.

Le pôle sud de la face cachée de la Lune observé fin janvier 2012 par la sonde Ebb de la mission Grail. © Nasa/JPL-Caltech
  • Admirez la Lune comme si vous y étiez !

« Tout le monde sait que nous voyons toujours la même face de la Lune, et qu'il y a un côté du globe lunaire que nul habitant de la Terre n'a jamais vu et ne verra jamais » écrivait Camille Flammarion en 1890, dans son Astronomie populaire.

Le « jamais » était de trop : il aura fallu moins d'un siècle pour que cette face se découvre. En octobre 1959, la sonde soviétique Luna 3 se mettait en orbite autour de la Lune, photographiait la face cachée et envoyait les images par radio vers la Terre.


Maria Zuber, de l'équipe Grail, explique le projet Moonkam, première mission spatiale robotique entièrement destinée à l'éducation. La face cachée (Moon's Far Side en anglais) est particulièrement accidentée, nous dit-elle, et présente de nombreux cratères, vestiges de la chute d'astéroïdes. La mission commencera en mars, quand les étudiants pourront eux-mêmes conduire leurs propres observations. © Nasa/JPL-Caltech

Sonder le sous-sol lunaire, c'est possible

Quelques années plus tard, Frank Borman, Jim Lovell et William A. Anders, à bord de la capsule de la mission Apollo 8, tournaient autour de la Lune et des yeux humains observaient pour la première fois cette région inconnue, étonnamment différente de la face visible, surtout bien plus accidentée.

Plus près de nous, la sonde japonaise Kaguya, avec sa caméra à haute définition, cartographiait la Lune avec précision. En septembre dernier, la Nasa installait en orbite lunaire les sondes jumelles Ebb et Flow, chargées de la mission Grail (Gravity Recovery And Interior Laboratory).

Comme son nom l'indique, cette expérience consiste à mesurer les fines variations de la gravité lunaire pour en déduire les densités, et donc la nature, du sous-sol de la Lune, un endroit encore mieux camouflé que la face cachée elle-même et dont Camille Flammarion n'a sans doute pas pensé qu'il serait un jour sondé.

L'un des deux engins, Ebb, porte tout de même une caméra, baptisée MoonKam et dédiée à un programme pédagogique. Grâce à elle, les élèves des collèges peuvent mener leurs propres observations en proposant l'étude de leur classe sur le site de MoonKam.

Le reste de la Planète peut en profiter aussi et, aujourd'hui, la Nasa publie sur le Web la première vidéo montrant la face cachée de la Lune. Bien sûr, ces images ne sont plus une première. Elles sont même de moins bonne qualité que celles de Kaguya. Mais comment peut-on se blaser de cette vision encore rare, toujours précieuse et aujourd'hui accessible à tous ?

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi