Sciences

Camille Flammarion

1842-02-26 - 1925-06-03

Astronome

Classé sous :Univers

Découvertes

Passionné d'astronomie, Camille Flammarion a contribué à vulgariser cette science par ses nombreux ouvrages et en fondant la Société Astronomique de France.

Biographie

Camille Flammarion est né le 26 février 1842 en Haute-Marne, à Montigny-le-Roi. Après des études à Paris, il entre au bureau des longitudes (en 1858) qui dépend de l'Observatoire de Paris. Ne s'entendant pas avec son directeur Urbain Le Verrier qui le renvoie quatre ans plus tard, Flammarion devient rédacteur scientifique de la revue "Le Cosmos" puis du journal "Le Siècle". Passionné d'astronomie, il donne de nombreuses conférences et fonde successivement l'Observatoire de Juvisy (1883) et la Société Astronomique de France (1887).

L'Observatoire de Juvisy abritait une lunette de 24 centimètres de diamètre utilisée pendant des décennies pour des observations principalement planétaires. Crédits : Observatoire de Juvisy

Il publie de nombreux livres (une cinquantaine) comme "La pluralité des mondes habités" (1862) mais c'est surtout son "Astronomie Populaire" en 1880, qui le rendra célèbre : l'ouvrage, qui pour la première fois vulgarise l'astronomie, remporte un énorme succès et fera l'objet de nombreuses rééditions. Flammarion ne disait-il pas : "Nous sommes tous citoyens du Ciel" ? Soucieux de faire partager l'astronomie à un public le plus large possible, il est à l'origine de nombreuses initiatives : ainsi la Fête du Soleil se déroule pendant 10 ans jusqu'en 1914 à la Tour Eiffel au moment du solstice d'été. S'il aborde de nombreux sujets astronomiques comme l'étude des taches solaires ou des étoiles doubles, Flammarion se passionne surtout pour la planète Mars : il en observe la surface pendant de nombreuses années, convaincu d'y voir comme Percival Lowell des canaux artificiels. Il embauche même l'astronome Antoniadi à Juvisy pour étudier à ses côtés la planète rouge.

Egalement versé dans le spiritisme qui selon lui "n'est pas une religion mais une science", Flammarion consacre la fin de sa vie à rédiger des ouvrages sur la communication avec les morts et les maisons hantées. Il meurt le 3 juin 1925 à Juvisy.

"L'Astronomie Populaire" reste l'oeuvre majeure de Camille Flammarion.