Sciences

Mission accomplie pour STS-124 : Kibo fonctionne...

ActualitéClassé sous :Astronautique , Discovery , STS-124

La troisième sortie dans l'espace des astronautes du vol STS-124 a vu l'achèvement de la mission, une des plus ambitieuses du programme d'assemblage de la Station Spatiale Internationale.

Des allures de science-fiction pour ce lourd élément principal de Kibo en train d’être acheminé vers son emplacement sur la Station Spatiale Internationale. Crédit Nasa

Lundi dernier, les astronautes Ron Garan et Mike Fossum avaient installé le module principal du laboratoire japonais Kibo sur l'ISS et réalisé la plupart des raccordements et câblages au cours d'une sortie de près de sept heures. Puis jeudi, une deuxième sortie des mêmes ouvriers de l'espace avait été exclusivement consacrée à la préparation de ce module pour recevoir un deuxième élément, le ELM-PS (Experiment Logistics Module-Pressurized Section), une sorte de hangar de stockage pressurisé devant abriter des racks d'expérimentation pour le compte de l'agence spatiale japonaise.

L'élément lui-même, le ELM-PS, avait ensuite été libéré le lendemain de son système d'attache provisoire sur la station (où il se trouvait depuis sa livraison au cours de la mission précédente) et mis en place au moyen du seul bras robotisé de l'ISS. La partie principale de Kibo, comportant la zone pressurisée et habitable, est désormais achevée et fonctionnelle.

Kibo, la station dans la station

Dimanche 8 mai, Ron Garan et Mike Fossum sont à nouveau sortis, cette fois pour accomplir un planning d'entretien du gros complexe orbital. Il s'agissait d'effectuer plusieurs tâches de maintenance, et surtout de remplacer un réservoir d'azote. Pour ce faire, Ron Garan s'est attaché par les pieds à la plate-forme du bras robotisé et, le réservoir de 239 kg dans les bras (ne pesant plus rien en orbite, mais dont la force d'inertie est, elle, immuable) a été transféré d'un bout à l'autre de l'énorme structure, piloté par Karen Nyberg restée dans la station.

Le laboratoire lui-même sera complètement installé lors de la mission STS-127 programmée en mai 2009, au cours de laquelle la navette Endeavour amènera le Japanese Experiment Module Exposed Facility et l'Experiment Logistics Module Exposed Section, des éléments supplémentaires destinés à recevoir les expériences devant être exposées au vide spatial. Kibo, de loin l'élément le plus complexe et le plus lourd de l'ISS, sera alors prêt à accueillir en permanence jusqu'à quatre chercheurs.

Cela vous intéressera aussi