Sciences

En images : Hebes Chasma, une cuvette dans une faille martienne

ActualitéClassé sous :Astronautique , Hebes Chasma , mars

Hebes Chasma est une des formations les plus spectaculaires de Mars. Enchâssé dans Valles Marineris, une immense faille de trois mile kilomètres, cette entaille de de 8 kilomètres de profondeur vient de livrer quelques-uns de ses secrets.

Vue d'artiste de Mars Express en orbite. Crédit : Esa

Ces images ont été obtenues au moyen des instruments embarqués sur Mars Express, en orbite autour de la Planète rouge depuis le 25 décembre 2003, et plus précisément, pour la plupart d'entre elles, à l'aide du spectromètre Omega qui étudie la composition minéralogique de surface et certains aspects de l'atmosphère et de la High Resolution Stereo Camera (HRSC).

Hebes Chasma. De l’eau est censée avoir circulé en ces lieux, situés par 1° de latitude sud et 282° de longitude est. Cette image a été obtenue par la High Resolution Stereo Camera (HRSC) le 16 septembre 2005, avec une résolution de 15 mètres par pixel.
Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
La HRSC a scruté la zone, fournissant de nouveaux indices apportant de nouveaux détails à son histoire. Cette image a été obtenue le 16 septembre 2005 avec une résolution au sol d'approximativement 15 mètres par pixel. Crédits : FU Berlin/MOLA
Cette image orthoscopique (où les déformations dues à la perspective ont été corrigées) montre les différences d’altitude du terrain. Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Vue perspective de Hebes Chasma obtenue d’après les données de l’instrument HRSC. Le massif qui s'élève au centre est haut d'environ 8.000 mètres. Son sommet se trouve donc à peu près au même niveau que la plaine environnante.
Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Autre vue en perspective de Hebes Chasma obtenue d’après les données de l’instrument HRSC. Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Autre vue en perspective de Hebes Chasma obtenue d’après les données de l’instrument HRSC.
Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Vue en fausses couleurs prise à la verticale de Hebes Chasma. Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)
Vue anaglyphe de la même région. L’impression de relief peut être perçue au moyen de lunettes à filtres bleu et vert. Crédits : ESA/DLR/FU Berlin (G. Neukum)

Les flancs de Hebes Chasma sont parcourus de fissures et de veinules ramifiées provenant du sommet, par lesquelles se sont écoulés divers matériaux. Une montagne au sommet aplati figure au centre de la formation, et atteint 8.000 mètres d'altitude depuis le plancher, soit le même niveau que la plaine entourant la cuvette.

Ses parois laissent apparaître de nombreuses couches de roches empilées les unes sur les autres, peut-être formées des restes d'un plateau plus ancien, de sédiments d'un lac, ainsi que de dépôts de matières portées par les vents ou de cendres volcaniques. Ces couches sont dégagées par la lente érosion des vents martiens.

Le dernières données transmises par le spectromètre Omega ont révélé de nombreux minerais aquifères, comme du gypse.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi