Sciences

Google Lunar X Prize : les équipes se préparent

ActualitéClassé sous :Astronautique , Google , Google Lunar X-Prize

Si vous vous sentez capable d'envoyer un robot sur la Lune, de lui faire parcourir 500 mètres au minimum tout en transmettant données et photographies, alors vous pouvez revendiquer le chèque de 20 millions de dollars (entre autres) proposé par la fondation X-Prize. Mais faites vite, d'excellents compétiteurs sont déjà en lice et il ne reste que quelques années...

Le voyage vous tente ? Crédit : Lunar X-Prize

Le Google Lunar X Prize est une compétition internationale sans précédent, qui s'adresse aux entreprises privées tentées par l'aventure de l'exploration spatiale. La fondation X-Prize s'inspire du prix Orteg, du nom d'un riche hôtelier français qui proposa, en 1919, une récompense de 25.000 dollars au premier aviateur parvenant à réaliser un vol sans escale entre New York et Paris. Neuf équipes s'engagèrent officiellement (investissant au total 400.000 dollars), et Lindbergh, qui n'était pourtant pas favori, le remporta en 1927 avec un monomoteur Ryan modifié, le Spirit of St Louis. On dit souvent que ce vol a été à l'origine de l'aviation commerciale moderne.

Le premier prix X-Prize a été initié en 1996 et offrait une somme de 10 millions de dollars à la première équipe financée par des capitaux privés qui pourrait construire et faire voler un engin capable d'emmener 3 personnes à 100 kilomètres d'altitude, deux fois en deux semaines maximum. Rebaptisé Ansari X Prize for Suborbital Spaceflight, il a réuni 26 équipes de 6 pays qui ont investi au total plus de cent millions de dollars. La compétition a été remportée par la société Mojave Aerospace Ventures (filiale de Virgin Galactic et de Scaled Composites).

Aujourd'hui, le Google Lunar X Prize souhaite initier la seconde phase de l'exploration lunaire, après la première, essentiellement colorée par la politique, et dont l'enjeu ne sera pas simplement de déposer un drapeau ou de marquer une trace de pas. Selon Peter H. Diamandis, P-DG de la fondation X-Prize, il s'agit bien d'établir les bases d'une présence permanente sur la Lune en en démocratisant l'accès.

Deadline : 2014

« Le fait que Google finance la bourse et donne son titre à la compétition souligne notre désir d'approche radicalement nouvelle et de participation globale, affirme Peter H. Diamandis. Grâce à notre collaboration avec l'équipe Google, nous serons en mesure de partager cette course vers l'espace, historique et privée, avec chaque foyer et avec chaque salle de classe. Nous espérons enflammer l'imagination des enfants du monde entier. »

La bourse de trente millions de dollars sera partagée entre trois lauréats. Vingt millions seront versés au vainqueur du Grand Prix, c'est-à-dire celui dont le rover accomplira au moins 500 mètres sur la Lune en transmettant données et images en haute définition, si la performance est réalisée avant le 31 décembre 2012. Après cette date, et jusqu'au 31 décembre 2014, la somme sera ramenée à 15 millions de dollars. Un deuxième prix de 5 millions de dollars sera attribué au second ayant réalisé la même performance, à condition qu'il l'accomplisse avant le 31 décembre 2014.

Enfin, un prix spécial de 5 millions de dollars sera décerné par un jury aux auteurs d'une réalisation particulière. Par exemple, parcourir plus de 5 kilomètres, découvrir de la glace, réaliser du matériel de type Apollo ou survivre à une nuit lunaire.

L'aventure en a déjà tenté quelques-uns. Quatorze équipes sont officellement inscrites et ont lancé des projets, au moins sur le papier.

Cela vous intéressera aussi