Sciences

Google Lunar X Prize : Space X se voit confier un lancement vers la Lune

ActualitéClassé sous :Astronautique , Google Lunar X Prize , SpaceX

Astrobotic Technology, qui développe un rover lunaire dans le cadre du Google Lunar X Prize, a choisi SpaceX pour le lancer vers la Lune à l'horizon 2013. Cette petite startup semble bien partie pour remporter ce concours, pour peu qu'elle réussisse à faire fonctionner le rover suffisamment longtemps pour remplir certains objectifs fixés par le Google Lunar X Prize.

Le lanceur lourd de SpaceX a été choisi par Astrobotic Technology pour lancer un petit rover vers la Lune, réalisé dans le cadre du Google Lunar X Prize. Le lancement est prévu en 2013. © Astrobotic Technology

Comme nous l'expliquions dans un précédent article, SpaceX se sent pousser des ailes... et nous ne pensions pas si bien dire. L'entreprise SpaceX a en effet été choisie par Astrobotic Technology pour lancer son rover lunaire en 2013. Conçu par Astrobotic Technology en collaboration avec l'université Carnegie Mellon, qui fournit le système de guidage autonome, l'engin sera logé sur un atterrisseur lunaire, lancé par un Falcon-9. Cette petite startup est soutenue par la Nasa et d'autres firmes privées comme Caterpillar et Ansys.

Astrobotic Technology réalisera également l'atterrisseur lunaire qui intégrera des technologies fournies par la Nasa ou achetées sur étagère. Autre apport significatif de la Nasa : tous les éléments nécessaires à l'atterrissage de précision, ainsi que tout ce qui concerne la façon d'éviter les obstacles de dernière minute (comme des rochers et de petits cratères invisibles depuis l'orbite).

Le rover d’Astrobotic Technology est conçu pour fonctionner sans interruption pendant les périodes diurnes et sera mis en mode hibernation dès la nuit tombée, qui pourrait durer jusqu’à deux semaines. Des performances au-delà des exigences du Google Lunar X Prize. © Astrobotic Technology

Objectif Lune 

Pour Astrobotic Technology, l'objectif est de faire atterrir ce rover dans la mer de la Tranquillité, où s'était posé l'équipage d’Apollo 11 en juillet 1969. Pour remporter le 1er prix du Google Lunar X Prize, l'alunissage seul ne suffira pas. Le rover devra fonctionner suffisamment longtemps pour remplir des objectifs précis, comme parcourir au minimum 500 mètres à la surface de la Lune et renvoyer sur Terre un ensemble de données prédéfinies, appelé Mooncast. Des objectifs qui seront largement dépassés car Astrobotic Technology projette de le faire fonctionner pendant au moins trois mois.

Le financement de cette mission sera assuré par les prix qu'Astrobotic Technology compte gagner en réussissant son exploit. Outre les 24 millions de dollars du Google Lunar X Prize, la startup peut également compter sur les 2 millions de dollars promis par l'État de Floride, les 10 millions de la Nasa (contrat sur l'atterrisseur) et enfin la commercialisation de quelque 110 kilogrammes de charges utiles que pourront embarquer le rover ou l'atterrisseur.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi