Sciences

La feuille de route du projet Constellation de la NASA

ActualitéClassé sous :Astronautique , projet Constellation , engins spatiaux habités

Le projet Constellation de la NASA prévoit le développement de toute une flottille d'engins spatiaux habités et de cargos conçus pour soutenir l'activité humaine en orbite basse, la desserte de la Station spatiale internationale et le retour de l'homme sur la Lune. Ce projet vise également à développer des technologies sur lesquelles la NASA s'appuiera pour envoyer une première expédition sur Mars et s'aventurer au-delà du système Terre-Lune.

La feuille de route du projet Constellation

Si l'on se fie à cette feuille de route, rendue publique en novembre 2005, les trois navettes spatiales seront retirées dès 2010. D'ici là, elles seront utilisées pour achever la construction de la Station spatiale internationale et vraisemblablement envoyer un équipage réparer Hubble.

Le développement du Véhicule d'exploration avec équipage (CEV) et le véhicule de lancement habité (CLV), le système de transport spatial qui doit remplacer la navette, doit être lancé ces prochains mois avec l'attribution des premiers grands contrats portant sur leur développement. Il s'agit avant tout pour la NASA d'aller vite de façon à éviter à ce que les Américains ne restent trop longtemps privés de moyens de transport spatial. La première mission du CEV vers l'ISS est prévue en 2011.

Conformément aux souhaits de l'administration américaine, le secteur privé US sera partie prenante dans l'exploitation de l'orbite basse. Il se verrait offrir des contrats commerciaux pour transporter des charges utiles vers l'ISS. Le développement de ces moyens de transport sous fonds privés se fait en étroite collaboration avec la NASA. Avec en point de mire pour ces nouveaux acteurs des opportunités de services plus terre à terre comme des séjours touristiques, la mise à poste de petites charges utiles pour le compte de scientifiques et du merchandising.

Les premières missions qui s'inscrivent dans le cadre du retour de la NASA sur la Lune sont déjà en cours de développement. Il s'agit de missions robotiques lunaires qui visent à préparer ce retour. La première d'entre elles, la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter, doit être lancée en 2008 et doit notamment cartographier la Lune et fournir des renseignements sur de probables sites d'atterrissage.

En 2011, début du développement des éléments principaux du programme lunaire de la NASA : module d'atterrissage lunaire (LSAM), véhicule-vargo lunaire (CaLV), et véhicule de retour depuis la surface de la Lune (EDS). L'objectif étant d'envoyer un premier équipage dès 2018 se poser sur la Lune, 46 ans après le retour de la dernière mission Apollo, en décembre 1972. Ces premières missions seraient de courte durée. Il s'agira pour les astronautes d'installer et de déployer progressivement sur la Lune des infrastructures nécessaires pour soutenir une présence humaine de façon permanente autour d'une sorte de poste avancé qui n'a pas vocation à devenir un emplacement définitif.

Enfin, l'objectif est aussi de préparer la première mission habitée vers Mars. Pour cela, la NASA prévoit d'utiliser la Lune pour éprouver, valider les systèmes et autres nouvelles technologies requises pour les premières missions habitées vers Mars.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi