Sciences

Mars Reconnaissance Orbiter, début prometteur de l'expérience Electra

ActualitéClassé sous :Astronautique , MRO , mars

La sonde américaine Mars Reconnaissance Orbiter n'a pas pour seule mission l'observation de Mars. Elle embarque également trois démonstrateurs technologiques qui préfigurent les prochaines missions martiennes de la NASA. A partir de 2008 elle sera utilisée comme relais de communication entre la Terre et la planète rouge.

Mars Reconnaissance Orbiter. Crédit NASA

Electra (Electra UHF Communications and Navigation Package)

Pour cela, la sonde embarque plusieurs équipements dont l'expérience Electra. Ce démonstrateur technologique est destiné à fournir un relais avec des éléments situés sur la surface de Mars au cas où ceux-ci ne disposeraient pas de la puissance nécessaire pour communiquer directement avec la Terre.

Electra vient d'être testée avec succès. La sonde a réussi à communiquer avec Spirit, un des deux rovers de la mission MER, relayer vers la Terre les données du rover.

Ce succès est de bon augure pour la NASA d'autant plus qu'elle a un besoin impérieux de cette sonde, pièce maîtresse de toute l'infrastructure de communication de la NASA pour les 2 prochaines missions martiennes de 2007 (Phoenix) et 2009 (Mars Science Laboratory).

Relais de communication

Pour cela, Mars Reconnaissance Orbiteur dispose d'une antenne grand gain de 3 mètres de diamètre fonctionnant en bande X et Ka et de deux antennes à faible gain, bien moins puissantes. Ces deux antennes serviront à relayer des données lors d'événements particuliers (comme la manœuvre d'insertion orbitale), ou en cas de panne de l'antenne principale. Ce sera la première fois que la NASA utilisera la bande Ka pour communiquer depuis Mars, ce qui autorisera une fréquence moyenne de 32 Gigahertz, contre 8 pour la bande X. Des débits de 3 à 4 mégabits par seconde sont attendus.

Dès 2008, les scientifiques des missions Phoenix et Mars Science Laboratory verront la différence. Ils bénéficieront à plein des nouvelles capacités de communication de la NASA de sorte que le retour scientifique est d'ores et déjà des plus prometteur.

Mieux encore, cette stratégie de relais de communications en orbite permet à la NASA de se dispenser d'équiper ses prochains rovers et landers des moyens de communication directe entre Mars et la Terre bien que par mesure de sécurité ces robots seront toujours équipés de systèmes de communication à faible débit.

Note

Les sondes Mars Global Surveyor (1997) et Mars Odyssey (2001) qui tournent encore autour de Mars sont également utilisées comme relais de communication entre les deux rovers MER et la Terre. Depuis leur arrivée sur la planète, 96 pourcent des données de Spirit et Opportunity ont ainsi été relayées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi