Sciences

La caméra X lunaire C1XS vingt fois plus sensible que prévu !

ActualitéClassé sous :Astronautique , C1XS , Rutheford Appleton Laboratory

Embarqué à bord de la sonde lunaire indienne Chandrayaan-1, l'imageur en rayons X de construction européenne C1XS a détecté la présence de magnésium, d'aluminium et de silicium durant une émission chromosphérique solaire.

L’instrument C1XS au cours d’un essai de vibrations au banc. Crédit ISRO

C1XS est une caméra spectrométrique destinée à dresser une carte de la composition minéralogique du sol de la Lune. Développée par la Rutheford Appleton Laboratory (RAL) en Grande-Bretagne pour le compte de l'ISRO (Indian Space Research Organization) avec la collaboration de l'Esa, elle constitue un des éléments essentiels de la sonde indienne Chandrayaan-1, en orbite autour de notre satellite naturel depuis le 8 novembre 2008.

Le 12 décembre dernier, une courte éruption chromosphérique solaire s'est produite à 3 h 36 CET (2 h 36 TU), induisant une faible fluorescence en rayons X de la surface lunaire, particulièrement aux abords d'une des zones d'atterrissage Apollo. Celle-ci a été enregistrée durant 3 minutes par l'instrument C1XS, et l'analyse spectrométrique de l'émission a permis de déterminer la nature des composants principaux de la surface.

Mais le plus remarquable reste la détection elle-même, car le niveau d'émission du sol lunaire durant l'évènement était vingt fois inférieur au seuil minimum de réception pour lequel l'instrument C1XS avait été conçu à l'origine, ce qui démontre sa qualité et son exceptionnelle sensibilité. « L'instrument a dépassé les espérances quant à sa sensibilité et a prouvé par son exécution que c'est le spectromètre de rayons X le plus sensible de sa catégorie dans l'espace », commente Shyama Narendranath, responsable de l'équipe en charge de l'instrumentation scientifique de la sonde pour le compte de l'ISRO.

Bientôt une carte minéralogique de la Lune

Le professeur Manuel Grande, responsable des opérations liées à l'instrument C1XS pour le compte de l'université d'Aberystwyth (Pays de Galles, Grande-Bretagne), se réjouit de constater que l'appareil a subi sans le moindre dommage la traversée des ceintures de Van Allen lors de son lancement, et se trouve à présent en parfaite condition en orbite de la Lune, disposant de la pleine capacité de ses instruments. « Ce sont d'excellentes nouvelles pour le reste de la mission Chandrayaan-1 », ajoute-t-il.

La caméra C1XS est la version améliorée d'un instrument similaire ayant volé à bord de la sonde lunaire Smart-1 de l'Esa. Ce premier résultat très prometteur anticipe la qualité des renseignements qui restent à acquérir durant cette mission indienne en collaboration avec l'agence spatiale européenne, et qui permettront d'établir la première carte globale minéralogique de notre satellite naturel.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi