Sciences

En bref : Curiosity tout près de Mars et droit vers sa cible

ActualitéClassé sous :Astronautique , MSL , Curiosity

Le rover martien Curiosity est à moins d'un million de km de la planète Mars. La trajectoire est parfaite. Hier, les ingénieurs du JPL ont renoncé à l'ultime ajustement qui devait avoir lieu aujourd'hui.

La position de Curiosity le vendredi 3 août au matin, visualisée par l'application en ligne Eyes on the solar system, proposée par la Nasa et montrant en temps réel les positions des planètes ainsi que des sondes spatiales. © Nasa

Il ne reste plus qu'une soixantaine d'heures de vol au rover Curiosity avant son plongeon dans l'atmosphère martienne. La trajectoire est « nominale », comme aiment à le dire les ingénieurs de l'astronautique. Aujourd'hui, alors que la sonde est à un peu plus de 900.000 km de la Planète rouge, devait avoir lieu la cinquième et dernière correction de trajectoire, alias TCM-5 (Trajectory Correction Maneuver), depuis le départ de la Terre le 26 novembre 2011. Il n'y aura donc que quatre retouches sur la route de l'engin spatial, qui aura parcouru environ 567 millions de km en trajectoire balistique. Lors d'une TCM, un ou plusieurs propulseurs sont allumés durant un temps précisément calculé pour modifier la vitesse axiale (sur la trajectoire) ou la direction de la sonde.

Il faut viser juste : la zone d'atterrissage prévue, au fond du cratère Gale, est une ellipse de 20 km (pour son grand axe). Daren Baird, du JPL (Jet Propulsion Laboratory, qui gère les missions spatiales robotisées de la Nasa), rappelle que l'exercice revient à viser le chas d'une aiguille à coudre à 24 km. Les lois de la gravitation sont simples et bien connues mais il y a quelques aléas, par exemple des petites erreurs sur la modélisation des poussées obtenues durant l'allumage des propulseurs ou les effets des radiations solaires. Et n'oublions pas que la planète tourne sur elle-même...

La TCM-4 a suffi. Comme prévu, Curiosity, à près de 13.000 km/h, poursuit sa route et, protégé par son bouclier thermique, devrait pénétrer dans l'atmosphère martienne lundi matin, après avoir largué son étage de croisière (qui porte les propulseurs), pour un atterrissage prévu à 5 h 31 TU (7 h 31 en heure française). Une autre aventure commencera alors pour la mission MSL et son rover de 899 kg.

Cela vous intéressera aussi