Ce qu'il faut savoir sur le détatouage. © Ilovetattoos, Pixabay, Domaine Public

Santé

Détatouage : tout ce qu'il faut savoir

Question/RéponseClassé sous :Beauté , Dermatologie , tatouage

Comment enlever un tatouage lorsqu'on le regrette ? Est-ce douloureux ? Y a-t-il des risques au détatouage ?

Il est fréquent de vouloir effacer un tatouage : prénom d'un(e) ex, motif démodé, ou simple gêne sociale, les motifs sont fréquents. Il existe deux techniques :

- ablation chirurgicale d'une zone de peau contenant le tatouage, pour des tatouages de petite taille ;

- les lasers : on distingue les lasers ablatifs, exfoliant la peau et risquant de donner des cicatrices, et les lasers pigmentaires switchés, beaucoup plus utilisés, délivrant leur intensité sur une très courte période, ce qui détruit les pigments en les fragmentant sous la peau et expose moins au risque de cicatrices. Aucune de ces techniques ne peut être prise en charge par la Sécurité sociale et les tarifs sont libres, atteignant souvent plusieurs centaines voire milliers d'euros pour un grand tatouage. Il faut plusieurs séances espacées de quelques semaines, en moyenne 4 à 5 pour un tatouage amateur et parfois plus de 10 pour un tatouage professionnel riche en pigments.

Le détatouage, long et pas sans riques. © Fzofklenz, Pixabay, Domaine Public

Détatouage laser : quels sont les risques ?

Le détatouage expose à plusieurs risques, notamment :

- L'absence d'efficacité sur certaines couleurs, plus difficiles à faire partir au laser (le vert ou le bleu par exemple). De même certaines couleurs claires peuvent foncer sous l'effet du laser.

- Des cicatrices dépigmentées (au risque par exemple de voir apparaître un fantôme blanc du tatouage) ou hyper pigmentées (notamment lors d'une exposition au soleil après le laser).

- Des brûlures par le laser.

Cela vous intéressera aussi