Santé

Conclusion

Dossier - Pasteur et la vaccination
DossierClassé sous :biologie , médecine , louis pasteur

-

Paul Mazliak, nous fait découvrir Pasteur, comment il forgea le mot vaccination pour désigner l'injection préventive, dans le sang d'un individu, d'un germe microbien pathogène dont la virulence avait été artificiellement atténuée.

  
DossiersPasteur et la vaccination
 

Finalement, peu importe que le vaccin contre la rage, préparé aujourd'hui à l'Institut Pasteur par manipulation génétique, n'ait plus grand chose à voir avec le "virus atténué" de Pasteur. Peu importe que la théorie pastorienne de la "substance indispensable" au développement d'un germe pathogène soit aujourd'hui complètement obsolète. Ce qui compte, c'est l'élan formidable que Pasteur sut impulser à la lutte contre les maladies contagieuses et ceci contre l'avis de nombreux médecins ou vétérinaires, et même, s'agissant de la rage, contre l'avis de certains de ses élèves. Sa "théorie des germes" et sa confiance inébranlable dans la possibilité "d'atténuer la virulence" des germes pathogènes pour la vaccination préventive, font de Pasteur un des plus grands biologistes de tous les temps.